Willie Britto (Défenseur FC Zurich) : « Je rêve de la Liga et du FC Barcelone »

Formé à l’Académie Symbiose d’Abobo, le jeune latéral droit (22 ans) s’est révélé à l’ASI d’Abengourou durant deux années avant de confirmer tout le bien qu’on pensait de lui sous les couleurs de l’AS Tanda, durant quatre ans. Transféré au FC Zurich (Suisse), depuis ce début de saison, Willy Britto affirme avoir progressé et rêve de la Liga.

De loin, continuez-vous de suivre la Ligue 1 ivoirienne ?

Bien sûr. Je reste en contact permanent avec mes anciens coéquipiers. Je suis de près les résultats de mes anciens clubs. Je vois bien comment le football local évolue. Et cela me fait plaisir.

Quel bilan faites-vous de votre début de saison en Super League ?

Nous avons connu des débuts difficiles. Surtout lors de la première partie du championnat. En ce moment, nous occupons la cinquième place derrière St Gall, les Young Boys de Berne, le FC Bâle, le Servette de Genève mais il y a quelques améliorations. Je suis confiant. Notre objectif est de nous qualifier pour une Coupe européenne.

Au plan personnel, à quel niveau avez-vous progressé ?

J’ai progressé au niveau de la tenue du ballon. Je gère beaucoup mieux mes efforts. Comme me le demande mon entraîneur, je ne me disperse plus sur le terrain. Tactiquement, j’ai beaucoup mûri.

La transition entre le football amateur et le niveau professionnel en Suisse s’est-elle passée en douceur ?

Oui. Je précise qu’avec les Eléphanteaux depuis 2013, je participe à des rencontres internationales dont le tournoi de Toulon. Cela m’a permis d’avoir quelques expériences. Ajouté à cela j’ai eu l’occasion de passer quelques essais dans des écuries européennes. Tout va bien. Je n’ai pas été dépaysé ou complexé.

ASI d’Abengourou, AS Tanda et aujourd’hui FC Zurich… Quel est votre prochain objectif ?

Je souhaite déjà m’imposer au FC Zurich. Jouer le maximum de matches et après deux années, aller voir plus haut.

Où ?

(Il hésite) J’aime beaucoup le football espagnol. Je suis un grand supporter du FC Barcelone et j’ai envie de goûter à ce championnat très relevé.

Confronté au Coronavirus depuis quelques jours, la 24è journée du Championnat suisse a été reportée. Avez-vous des craintes ?

C’est sûr que cette maladie fait flipper. Quand on voit ce qui se passe en Chine et dans les différents pays atteints, ça fait peur. Nous sommes impuissants devant cette pandémie mais prions Dieu afin que les choses se normalisent.

Eligible pour prendre part aux Jeux Olympiques avec les Eléphants Espoirs, en juillet 2020, rêvez-vous d’y prendre part ?

Tout va dépendre du sélectionneur. Personnellement, j’ai envie de participer aux Jeux Olympiques. Ce serait un honneur pour moi de défendre les couleurs de mon pays, ce que je fais depuis 2013 avec la catégorie des Cadets.

Interview réalisée par Guy-Florentin Yameogo, en France




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!