Transferts : Voici pourquoi Metz a laissé tomber Cheick Comara (WAC)

Apparu à la CAN avec la Côte d’Ivoire et auteur de solides prestations depuis deux ans avec le WAC Casablanca, Cheick Comara était la cible privilégiée d’un FC Metz à la recherche d’un défenseur central. Au terme de discussions serrées, l’international ivoirien avait même donné son accord pour rejoindre le club lorrain. Mais tout a finalement capoté. Comara, qui rêvait de France, doit se rasseoir sur cette ambition : le FC Metz a mis fin aux discussions avec le WAC Casablanca et bouclé l’arrivée Dylan Bronn, en provenance de La Gantoise (Belgique).

Un agent, impliqué dans le dossier Cheick Comara nous explique les raisons de la volte face des dirigeants français. « Metz voulait vraiment Cheick. Le joueur avait même déjà trouvé un accord avec le club français. Mais les Marocains se sont montrés trop gourmands et surtout pas professionnels lors des discussions entre les deux clubs. Ils ont constamment changé de parole. Cela a fini par agacer Metz qui a alors mis fin aux discussions », explique l’agent.

Lire aussi : Cheick Comara se dirige vers Metz

Selon nos sources, le WAC Casablanca a, dans un premier temps, réclamé 3 millions d’euros avant d’en exiger le double quand Metz a montré sa volonté d’acheter le défenseur ivoirien. Cette attitude des dirigeants marocains a poussé leurs homologues français à quitter la table des négociations. Au grand dam de Cheick Comara.

PAR ABDOUL KAPO 
abdoul.kapo@sportmania.ci




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!