Sory Diabaté (Vice-pdt FIF) : « Nous travaillons bien !»

Présent aux Oscars de la D3 vendredi dernier à la FIF, Sory Diabaté, le président de la Ligue professionnelle de football (LPF) a répondu au GX. En effet, dans une déclaration tenue le 27 juillet dernier, le GX  avait émis des doutes sur la capacité du bureau exécutif de la faîtière à tenir ses promesses de paiement intégral des subventions de la saison écoulée ainsi que celle à venir avant le début des championnats de Ligue 1, Ligue 2 et de D3. « C’est la somme de 600 millions que nous payons aux 38 clubs de D3 ainsi qu’à ceux de la Ligue 2. Concernant la Ligue 1, le président Sidy avait promis 50 millions lors de la campagne. Tout a été payé sans prendre de crédit quelque part. Alors ne soyez pas inquiets  », s’est-il empressé de rassurer les présidents de club de D3.

Sory Diabaté considère que  la FIF a énormément fait avancer le football ivoirien contrairement au diagnostic alarmant dressé par le GX. « Grâce aux partenariats, les subventions sont passées à  75 millions pour les clubs de Ligue 1. Ce qui veut dire que nous sommes en train de travailler ». Et d’ajouter : « C’est parce que nous travaillons bien que nos joueurs sont sollicités à l’étranger. La preuve, un jeune comme Wonlo Coulibaly, issu du championnat local a disputé tous les matchs de la CAN », a-t-il ajouté.

Le premier vice-président de la FIF a aussi réagi aux  accusations d’instrumentalisation des organes juridictionnels de la faîtière et à la convocation d’une AG extraordinaire en vue de reprendre la désignation des organes électoraux. « Les questions de succession doivent être traitées selon les textes sans parti pris. Ce n’est pas parce que tel a voté pour moi que, s’il y a un litige demain, nous allons le favoriser. Le football ivoirien passe, mais notre vie et nos actions demeurent », a conclu Sory Diabaté.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!