Serge Aurier (Cap Civ) : « Le groupe vit bien, il n’y a pas de problèmes entre nous »

Le penaltygate qui a eu pour acteurs Max Gradel et Nicolas Pépé samedi lors du match contre le Niger, a relégué au second plan la victoire obtenue devant le Mena. Si cet incident peut révéler des tensions dans le groupe d’Ibrahim Kamara, à écouter Serge Aurier, il n’en est rien. Selon le capitaine des Eléphants, il n’y a pas le feu dans la demeure des pachydermes ivoiriens. « Il ne faut pas commencer à chercher de polémiques. Le groupe vit bien. Je pense qu’au bout d’un moment, tout le monde a envie de marquer. C’est normal. Max (Gradel) a décidé de tirer, c’est un choix. Après, il n’a pas marqué. Ça peut arriver. Il faut rester dans le positif. Quand on aura un nouveau penalty, quelqu’un d’autre ou Max encore, va tirer. Franchement, le groupe vit. Tout va bien. Il n’y a pas de tension en notre sein », insiste-t-il.

Si certains observateurs ont pointé du doigt le manque d’hiérarchie pour expliquer l’incident qui s’est produit, Serge Aurier assure que le fait de ne pas avoir un tireur de penalty attitré était une bonne chose. Et, le latéral droit ivoirien s’en explique : « Il n’y a pas de hiérarchie. C’est celui qui se sent apte qui tire. C’est mieux comme ça. Quand il y a une hiérarchie et que c’est toujours le même qui tire, les gardiens finissent pas savoir comment il tire. Et ça peut être problématique. Il y a eu beaucoup de choses positives (durant le match contre le Niger). Il faut rester là-dessus. »

PAR ABDOUL KAPO
abdoul.kapo@sportmania.ci




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!