Reportage, Burkina : L’impact du coronavirus sur l’état d’esprit des athlètes et des fans

Le sport mondial est toujours plus à l’arrêt en pleine crise du coronavirus. Si les conséquences économiques de l’arrêt de tous les championnats, et surtout l’incertitude sur la possibilité de terminer les saisons en cours, inquiètent nombre d’acteurs sportifs professionnels, l’impact sur l’état d’esprit des athlètes est non-négligeable.

Les saisons des différentes disciplines sportives sont quasiment à l’arrêt sur le plan mondial depuis la propagation du virus CONVID-19. Une crise sans précédent qui vient chambouler les habitudes des acteurs sportifs professionnels, mais aussi des nombreux fans et spectateurs. Ces derniers qui dans un premier temps devaient se contenter de compétitions disputées à huis clos, doivent aujourd’hui composer avec l’absence quasi-totale de programmes sportifs ou de compétitions sur leurs écrans. Une situation qui a forcément un impact sur l’état d’esprit des amoureux de programmes sportifs de plus en plus contraints aux mesures de confinement.

En nous rendant dans le quartier de la Patte d’Oie, secteur 15 de la commune de Ouagadougou, nous avons rencontré Bagagnan Dramane, un féru du sport et amateur du football européen. Pour lui, rien n’est plus comme avant depuis l’apparition du Coronavirus. « Vous savez, je suis affecté par cette situation car je possède un vidéoclub qui diffuse des programmes sportifs. Avec l’interdiction de réunir plus de 50 personnes et la suspension des Championnats européens, j’ai été contraint à la fermeture. Je suis donc au chômage actuellement car mon vidéoclub est ma principale source de revenus. En plus de cela, je n’arrive plus à me divertir comme je le faisais à travers les rencontres de la Ligue des champions et des grands Championnats. Se retrouver au Grin autour du thé avec les amis pour mener des débats sur le sport devient rare. Je suis passionné de sport et c’est par le sport que j’arrive à me divertir et rien d’autres. Je peux donc vous dire que cela joue sur mon état d’esprit », nous-a-t-il confié.

Au niveau des acteurs professionnels du sport, on attend avec impatience le feu vert des autorités sanitaires mondiales pour renouer avec la compétition. Beaucoup de sportifs sont de plus en plus anxieux quand ils songent à l’éventualité d’une annulation de la saison. Pour des sportifs dont la carrière dure en moyenne dix ans, perdre plusieurs mois de compétition est un vrai problème. Dans une longue interview au magazine Sport Center, Adam Silver, Patron de la Ligue américaine de basketball (NBA), la situation des joueurs est préoccupante. « J’ai entendu dire par beaucoup de nos joueurs… qu’ils deviennent fous. Ils veulent jouer, ils veulent participer. Les joueurs, comme vous le savez, et contrairement à beaucoup d’entre nous dans nos positions, se battent contre le processus de vieillissement. Donc une année perdue ou une partie de saison perdue dans leur carrière est très différente que pour les autres personnes, donc nous allons essayer par tous les moyens de jouer à nouveau au basket, mais je répète que la sécurité et la santé de nos joueurs est primordiale, et de nos fans, c’est pourquoi je ne veux pas spéculer davantage là-dessus », a-t-il indiqué.

La santé des sportifs et des fans étant primordiale, il va falloir encore composer avec la nouvelle donne imposée par le Coronavirus.

PAR PEMA GAEL BAYALA, A OUAGADOUGOU
info@sportmania.ci




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!