Mondial 2018 : Julian Draxler sentait le fiasco venir

Eliminée au premier tour de la Coupe du monde pour la première fois, l’Allemagne a vécu en Russie l’un des plus grands fiascos de son histoire. Après la défaite face à la Corée du sud mercredi (0-2), au cours de laquelle il n’est pas entré en jeu, Julian Draxler a expliqué que «la flamme a manqué», sans être capable d’en donner des raisons. «C’est difficile de le dire juste après l’élimination. Nous n’avons pas eu le sentiment que nous étions au maximum de nos possibilités. Mon impression personnelle, c’est que la flamme de 2014 n’était pas là.» Le joueur du PSG a aussi suggéré que cette déroute avait quelque chose de prévisible, compte tenu de ce qu’il sentait dans le groupe allemand au quotidien. «Même à l’entraînement, c’était laborieux, comme dans les matches, a-t-il dévoilé en zone mixte. Il y a eu peu de moments de surprise, peu de scènes de créativité.»




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!