Lorenzo Dosso (Grenoble Foot 38) : « Je rêve de jouer pour la Côte d’Ivoire »

A 20 ans, l’impressionnant défenseur axial Franco-ivoirien de Grenoble, Lorenzo Dosso, sait où il va et ne cache plus ses objectifs. En disant oui au club phare de la région de l’Isère (Est-France), celui qui fait 1,97m pour 94 kilos entend signer pro dans les plus brefs délais avec le GF38 et porter la tunique des Eléphanteaux.

Pouvez-vous raconter votre parcours à ceux qui vous connaissent peu ou pas du tout ?

Je suis de père ivoirien et de mère française. Je suis natif de Nantes, dans la Loire-Atlantique (Ouest-France). C’est autour de l’âge de 5 ans et demi que j’ai véritablement commencé à taper dans le ballon rond. C’était du côté de Saint-Julien de Cancelles, dans la banlieue nantaise. Une année plus tard, j’ai signé à Champtoceaux puis à Oudon. Entre 12 et 16 ans, j’ai évolué à Carquefou. Puis ce fut le tour d’Angers entre 16 ans et 18 ans et demi. Avant de signer avec Grenoble, j’ai passé une saison à Mouscron (Belgique).

Natif de Nantes, la logique aurait voulu que vous signiez au FC Nantes…

C’est vrai…Effectivement, Nantes me voulait à tout prix. Mais Angers c’était montré plus insistant et a raflé la mise. Aujourd’hui, je regrette de n’avoir pas dit oui à Nantes. A l’époque, je n’avais que 16 ans.

Comment expliquez-vous ce parcours riche pour votre jeune âge ?

J’ai toujours voulu partir du bas pour arriver au sommet. J’aime prendre l’escalier. C’est mon leitmotiv. D’années en années, j’ai donc progressé. Là, je me sens prêt pour regarder plus haut.

A quel niveau avez-vous progressé ?

Je suis plus à l’aise avec le ballon. Plus calme aussi. J’ai également amélioré mon jeu de tête. Dans les duels, je suis devenu plus fort.

Que vous reproche essentiellement votre coach Frédéric Gueguan (coach de la réserve grenobloise), dans votre jeu ?

La prise d’initiative. Je dois encore m’améliorer à ce niveau. Je me dois de montrer toutes mes qualités physiques et athlétiques mais aussi techniques sur les terrains. Je pense être largement au-dessus des autres. Mais ça, c’est à moi de le démontrer désormais.

En tant que défenseur central, êtes-vous pour une défense en zone ou individuelle ?

Je préfère la défense en zone. Mais elle exige l’investissement de tous. Ainsi, s’il y a des erreurs, chacun pourra aisément rattraper celles des autres. La défense en zone demande de la solidarité dans l’équipe.

“J’espère tout découvrir avec la sélection nationale. C’est mon rêve. Depuis tout petit, j’y tiens.”

Quelle est votre situation sportive avec le GF38 ?

Je suis arrivé dans ce club cette saison avec beaucoup d’ambitions. Pour l’heure, j’évolue avec la réserve. Je totalise 4 matches sur 6. Je pense pouvoir très bientôt faire mes premiers pas dans le monde professionnel.

La pandémie à Covid-19 n’est-elle pas en train de plomber cette nouvelle saison ?

Nous sommes impuissants. C’est une période difficile pour tous les footballeurs. Mais que voulez-vous ? C’est la vie… On n’a pas trop de choix que de s’entretenir pour maintenir la forme quand les choses reprendront.

Quels sont vos objectifs avec Grenoble Football 38 ?

J’en ai deux : signer mon contrat professionnel et porter le maillot de mon pays d’origine la Côte d’Ivoire.

Que savez-vous de la Côte d’Ivoire ?

Je n’y ai jamais mis les pieds. Mais j’aime mon pays d’origine. Je suis originaire du Nord d’après ce que mon père m’a dit. J’espère tout découvrir avec la sélection nationale. C’est mon rêve. Depuis tout petit, j’y tiens.

Pensez-vous avoir les qualités pour évoluer en sélection nationale ?

Absolument. Vous savez, mon idole demeure Didier Drogba. Je l’admire pour sa persévérance et son amour pour sa patrie. Il a hissé le drapeau ivoirien si haut qu’il mérite beaucoup de respect. Je veux marcher dans ses pas. Si j’ai l’occasion de défendre les couleurs de mon pays, je donnerai le meilleur de moi-même. Vous pouvez l’écrire, je rêve de jouer pour la Côte d’Ivoire.

Réalisée par Guy-Florentin Yameogo, en France




One thought on “Lorenzo Dosso (Grenoble Foot 38) : « Je rêve de jouer pour la Côte d’Ivoire »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!