Ligue 1 : Malade, l’ASEC Mimosas appelle des Académiciens au secours !

Auteur d’un bouleversement dans son effectif durant l’intersaison, l’ASEC Mimosas est, à mi-parcours du championnat, très loin de ses objectifs. Le club jaune et noir n’a bouclé la phase aller de la Ligue 1 qu’à la troisième place derrière le duo de tête composé du Racing club d’Abidjan et de l’AfAD. Me Roger Ouégnin, qui avait fait de la reconquête du titre de champion l’objectif majeur, voit ses rêves virer au cauchemar. Le jeu de l’ASEC a manqué de folie, de consistance et de régularité. Si elle peut par moment signer des coups d’éclat, elle perd encore trop de matches (4 défaites en 13 rencontres). Et, la défaite dans le derby contre l’Africa Sports a fait très mal au moral de la troupe de Julien Chevalier.

Pour repartir sur de nouvelles bases après un recrutement raté dans ses grandes largeurs, les dirigeants de l’ASEC ont étudié plusieurs profils de joueurs sans parvenir pour l’instant à ferrer un gros poisson. Ils ont finalement décidé de piocher dans leur académie et ont ainsi promu deux produits : Oumar Diakité et Karim Konaté. A ces deux académiciens, il faut ajouter Ibrahim Bancé qui retrouve Sol Béni après trois mois de prêt infructueux à Helsinborgs If en Ligue 1 norvégienne.  

Oumar Diakité et Karim Konaté dont on dit beaucoup de bien, auront donc, à seulement 18 ans, la lourde tâche de dynamiser la division offensive des Jaune et Noir et corriger dans le même temps les erreurs de la cellule de recrutement. Une cellule de recrutement fortement critiquée par les supporters du club. Après treize matches, l’ASEC a libéré trois de ses recrues phares de l’intersaison : Yessoh Kisito Wilfried, Dion Sédé Junior et Bilali Akoro ont tous été mis à la porte pour insuffisance de rendement.

PAR ABDOUL KAPO       
abdoul.kapo@sportmania.ci




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!