Ligue 1- ASI : Sans salaires, les joueurs se mettent en grève

Les joueurs de l’ASI d’Abengourou (Ligue 1 ivoirienne) ont arrêté les entrainements depuis deux jours pour protester contre le non paiement de leurs salaires. Alors que le championnat reprend ses droits ce week-end.

 

Révoltés, les joueurs de l’ASI ont décidé de réagir à leur façon. Depuis près d’une semaine, ils refusent de s’entrainer en revendication de leur dû. C’est du moins les confidences faites à sportmania.ci par un pensionnaire du club rouge et noir : « Depuis lundi, nous avons arrêté les entraînements. Jusque-là pas de suite. Et maintenant le président passe par le coach pour nous inciter à reprendre les entraînements, faute de quoi il ne fera rien ». Les états des arriérés sont considérables aux dires de notre interlocuteur, qui a requis l’anonymat de peur de représailles: « On nous doit deux mois de salaire. A la fin février, cela fera  trois mois d’arriérés.  Le salaire de novembre nous a été versés en deux temps pour les anciens et à moitié pour les nouveaux », indique notre interlocuteur.

« Cela va se régler »

 

Nous avons contacté l’entraineur Adama Fofana qui a confirmé l’existence des arriérés de salaires des joueurs. Mais a tenu à rassurer ses ouailles : « Cela arrive dans tous les clubs. Mais cette situation est due à l’absence de notre manager qui était à la CAN. Il est de retour. Lui et le président sont à pied d’œuvre pour régler la situation. Les joueurs doivent se rassurer. Ils savent que l’objectif, c’est de continuer le travail entamé. Et, ils sont concentrés sur cet objectif ».  

L’ASI d’Abengourou, 6e de Ligue1 après 9 journées, s’était déjà illustrée en 2016 par le paiement en dents de scie des salaires et autres primes de match (six primes de match serait même en souffrance). Cette fois-ci, les joueurs semblent bien décidés à revendiquer leurs droits. Le club, dit-on, a un match amical prévu contre Ivoire Académie, cet après-midi. Mais vu ce mouvement de grève, pas sûr que ce test se tienne. A moins que, d’ici-là, l’Honorable Bernard Adou, président du club, ait délié sa bourse pour contenter ses poulains.

 

Abdoul Kapo




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *