Ligue 1, ASEC : Roger Ouégnin lance un ultimatum à Amani Yao

Seulement 11è de Ligue 1 avec 10 points en 9 journées, l’ASEC Mimosas est bien mal partie cette saison. La situation est de plus en plus intenable pour l’entraîneur Amani Yao qui est plus que jamais assis sur un siège éjectable.

 

La claque reçue samedi face au FC San Pedro (3-1) a failli être fatale à Amani Yao. Après cette nouvelle lourde défaite, la cinquième de l’ASEC Mimosas en dix rencontres, les dirigeants du club jaune et noir ont songé à congédier leur entraîneur. « C’est vrai, les dirigeants ne sont pas contents du coach. Ils grognent. Que ce soit le coach ou les joueurs, tout le monde est sous-pression », nous confie un habitué de Sol Béni.

 

Amania Yao a en tout cas frôlé le limogeage. Selon nos sources, un ultimatum lui a été fixé par les dirigeants. « Maître (Roger Ouégnin) n’a pas pour habitude de se débarrasser d’un entraîneur en pleine saison. C’est ce qui sauve pour l’instant Amani Yao. Mais il lui a été fixé un ultimatum », confirme notre interlocuteur.

 

Dans les faits, Amani Yao, qui semble de plus en plus impuissant face à la situation catastrophique de son équipe, est dans l’obligation de remporter le derby face au rival honni de l’Africa Sports dimanche et les trois prochaines rencontres du championnat. Si tel n’est pas le cas, il pourrait se voir dessaisir la responsabilité de l’équipe professionnelle. Mais pour l’instant, les dirigeants ont demandé aux supporters de faire preuve de solidarité dans ces moments difficiles. « On n’a pas l’habitude de tourner le dos aux personnes quand on est dans la difficulté. Aujourd’hui, l’entraîneur comme les joueurs ont surtout besoin d’un soutien très fort du club et des supporters », affirme un dirigeant mimos.

 

Joachim TIEGNA
info@sportmania.ci



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *