L’Edito : Prions pour notre Abdoul Karim Cissé adoré (ASEC Mimosas) !

Hier dimanche, le temps s’est arrêté au stade Robert Champroux de Marcory. A la 62è minute de cette demi-finale de Coupe nationale entre l’ASEC Mimosas et l’AFAD. Le temps s’est arrêté quand Abdoul Karim Cissé est allé au duel sur une action chaude. Le temps s’est arrêté quand le portier mimos ne s’est plus relevé. Le temps s’est arrêté quand on a vu une ambulance évacuer l’international ivoirien vers le centre de santé le plus proche. Ce matin, le temps est toujours arrêté.

 

Au moment où nous écrivons ces lignes, que nous aurions aimé ne jamais écrire, on n’en savait toujours pas plus sur la nature et la gravité de la blessure de Cissé. S’il doit passer une IRM ce matin, l’inquiétude est de mise en ce qui concerne la situation du joueur.

 

Revenu en sélection par la grande porte il y a quelque temps et alors qu’il réalise une saison bien pleine, une blessure sérieuse priverait cet homme au grand coeur de la CAN 2019 qui s’ouvre dans un mois en Égypte. Une issue qu’on n’ose pas imaginer pour un joueur qui a tant souffert le martyr et rater de grands rendez-vous à cause justement de la méchanceté du mauvais sort.

 

Non, Abdoul Karim Cissé ne doit pas rater cette CAN. C’est la raison pour laquelle nous demandons à tous les Ivoiriens et à tous les sportifs de prier pour le magnifique Cissé. Les gens au bon cœur et au bon fond, ne doivent pas subir autant d’épreuves… Cissé ne mérite pas tout ça…

 

Par Abdoul Kapo
abdoul.kapo@sportmania.ci




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!