La saga des pros ivoiriens : Le bilan des Eléphants en Ligue des champions

Buteur avec l’Olympique Lyonnais à Manchester City, Maxwel Cornet a été le meilleur Ivoirien de la première journée de la Ligue des champions.

 

Les joueurs ivoiriens ont connu des fortunes diverses lors de la première journée de la Ligue des champions. Il y a ceux qui ont brillé et ceux qui ont déçu. A l’arrivée, Maxwel Cornet s’impose comme le grand bonhomme de cette première levée de la cuvée 2018-2019 de la Coupe aux grandes oreilles. Titularisé à la grande surprise par Bruno Genesio, le gaucher ivoirien a parfaitement rendu à son coach la confiance qu’il a placé en lui.

 

Volontaire, Cornet s’est beaucoup dépensé dans son couloir, ne rechignant pas aux efforts défensifs. Hormis son gros travail défensif, l’ancien joueur du FC Metz s’est aussi montré très intéressant offensivement. Après s’être vu refuser un but pour hors-jeu, il n’a pas baissé les bras et va ouvrir le score à la 26è mn, mettant ainsi les siens sur la voie d’un exploit phénoménal. Cornet est d’ailleurs le seul Eléphant à avoir goûté à la victoire lors de cette première journée.

 

Assalé et Sanogo bons avec les Young Boys, malgré la défaite

 

Eric Bailly et Manchester United sont bien allés s’imposer sur le terrain des Young Boys de Berne (3-0), mais le défenseur ivoirien n’a disputé aucune seconde de jeu. Dans le camp d’en face, Sékou Sanogo et Roger Assalé ont disputé l’intégralité de la rencontre. Malgré la défaite, les deux internationaux, qui découvraient pour la première la Ligue des champions, sont à accréditer d’une belle prestation. Ils ont obtenu les meilleures notes de leur équipe.

 

Remplaçant en championnat, Serge Aurier avait été titularisé mardi contre l’Inter Milan. A l’arrivée, on ne retiendra pas grand-chose de la prestation du latéral droit de Tottenham, battu (2-1) par les locaux. Aurier n’a pas pesé offensivement (seulement un centre) et a eu du déchet dans son jeu (seulement 66% de passes réussies). On ne peut pas dire qu’il marqué des points auprès de son entraîneur.

 

Le même mardi, Jean-Eudes Aholou avait été battu avec Monaco par l’Atlético Madrid (2-1).

 

Abdoul KAPO
abdoul.kapo@sportmania.ci



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *