La question qui fâche : Faut-il chasser Gouaméné Maxime après l’élimination de la Côte d’Ivoire du CHAN 2020 ?

Nommé en août à la tête des Eléphants avec pour objectif de qualifier la Côte d’Ivoire pour le CHAN 2020, Gouaméné Maxime n’a pas rempli sa mission. Le technicien ivoirien a été foudroyé par le Niger sur le chemin de Cameroun 2020. Défaits à l’aller 2-0 à Niamey, le sélectionneur et ses poulains n’ont pas réussi la « Remontada », se contentant d’une victoire inutile de 1-0 dimanche au stade Houphouët-Boigny. L’élimination de la Côte d’Ivoire, qui plus est par une équipe qui ne l’avait jamais battue auparavant, est un terrible échec. Un échec dont les responsabilités sont partagées. Mais, c’est bien Gouaméné Maxime qui se trouve en première ligne.

L’ancien entraineur de l’AFAD a souvent tâtonné dans ses choix d’hommes et tactiques. Il n’a pas su insuffler le supplément d’âme nécessaire à sa troupe au match retour pour réussir la « Remontada » tant rêvée par les Ivoiriens. Alors, faut-il le brûler ? Ou faut-il le garder à la tête de cette sélection, histoire de lui permettre de montrer sa science et mettre sur pied une équipe compétitive ? Vos avis nous intéressent !

PAR ABDOUL KAPO
abdoul.kapo@sportmania.ci




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!