Koné Lassina Pereira (Technicien ivoirien) : « Les dirigeants de l’AS Kaloum me prennent pour un esclave »

Exilé en Guinée depuis près d’un an, Koné Lassina Pereira est en conflit ouvert avec l’AS Kaloum, le club qu’il a quitté il y a dix jours. L’ancien entraîneur de l’Africa Sports réclame cinq mois de salaire et de primes impayés à des dirigeants qui font la sourde oreille. Après avoir saisi la Ligue et la Fédération guinéenne de football, le technicien ivoirien pourrait saisir la FIFA si rien n’est fait. Il s’est confié à nous !

 

– Coach Pereira, quelle est votre situation à l’AS Kaloum ?

Je ne suis plus entraîneur de l’AS Kaloum. Notre route s’est séparée il y a une semaine. Je suis désormais un entraîneur libre.

 

– Dans quelles conditions est intervenue votre séparation avec Kaloum ?

 

Notre séparation ne s’est pas bien déroulée. Je suis actuellement en conflit avec le club parce que les dirigeants me doivent cinq mois d’arriérés de salaire et de primes. Ce problème de salaires impayés est le clou de toute une série de difficultés que j’ai rencontrées ici (à l’AS Kaloum) ces derniers moi. Il m’est arrivé d’être sans domicile fixe parce que Kaloum n’avait pas payé la résidence que j’occupais pendant cinq mois. J’ai été obligé d’appeler Yéo Martial (l’ancien sélectionneur ivoirien) qui a joint Lappé Bangoura (l’ex-sélectionneur guinéen). C’est lui qui m’a aidé à trouver un studio que je payais 200.000 francs guinéens par jour. Informés de ma situation, certains sportifs comme Titi Camara, Tiémoko et des présidents me sont venus en aide. Ils m’ont demandé de saisir la Ligue et la Fédération guinéenne. Ce que j’ai fait.

 

– Et quelle a été la réaction de ces instances guinéennes ?

 

L’affaire est en cours. J’ai également été reçu par l’ambassadeur de Côte d’Ivoire en Guinée. Il m’a dit qu’il allait suivre le problème de près. J’interpelle une fois encore la Ligue et la Fédération guinéenne afin de trouver un règlement à l’amiable. Je lance aussi un appel à la Fédération ivoirienne de football pour qu’elle s’implique dans la résolution de cette affaire. Aujourd’hui c’est moi. Demain ça pourrait être un autre technicien. Les dirigeants de l’AS Kaloum ternissent l’image du football guinéen en se comportant ainsi.

 

« J’ai été sans domicile fixe parce que ma résidence n’était pas payée »

 

– Si la Ligue et la Fédération guinéenne ne parviennent pas à trouver une solution, seriez-vous prêt à saisir la FIFA ?

 

Bien sûr ! Je suis prêt à saisir la FIFA si rien n’est fait. Et j’assumerai toutes les conséquences qui découleront de la saisine de la FIFA. Mais j’espère qu’on n’en arrivera pas à cet extrême. Ce n’est pas la première foi que l’AS Kaloum se comporte ainsi avec des techniciens étrangers. C’est la troisième fois. Et ils ont déjà été condamnés par la FIFA à payer 15.000 dollars (7,5 millions de F CFA) à mon prédécesseur tunisien, Bessem Gouider.

 

– Tout cela arrive alors que vous avez obtenu de très bons résultats avec l’équipe et même terminé meilleur entraîneur de Guinée…

 

Effectivement.  J’ai pris l’équipe en position de lanterne rouge du championnat. Je l’ai maintenu dans l’élite en terminant quatrième de la Ligue 1 guinéenne. Comme vous le dites, j’ai également été élu meilleur entraîneur de Guinée. Après tout ce travail, on me traite aujourd’hui comme un esclave, comme un moins que rien. C’est révoltant ! Je ne peux pas accepter cette grosse injustice des dirigeants. C’est malhonnête de leur part. Je ne demande que ce que l’on me doit, c’est-à-dire mes cinq mois d’arriérés de salaire et de primes.

 

– Avez-vous un dernier mot à ajouter ?

 

J’attends désormais la réaction de la Ligue et de la Fédération guinéenne. J’interpelle le président Antonio Souaré (le président de la Fédération guinéenne) pour qu’il s’implique personnellement dans la résolution rapide de ce problème. Je ne reconnais plus l’AS Kaloum, ce club qui a fait la fierté du football africain. Les dirigeants de l’AS Kaloum ne donnent pas une bonne image du football guinéen et africain.

 

Réalisée au téléphone par Abdoul KAPO
abdoul.kapo@sportmania.ci



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!