Judo, Grand prix d’Antalya : La symphonie inachevée de Dabonné Zoulehia

Dabonné Zoulehia est passée à côté d’un exploit lors du Grand Prix d’Antalya qui s’est achevé, le dimanche 7 avril 2019, en Turquie. En effet, après avoir brillé lors des phases éliminatoires, la locomotive du judo féminin ivoirien est tombée en quart de finale face à l’Ukrainienne, Skoria  Mariia, sur Ippon, (0-1). De son côté, Kobenan Koffi Krémé n’a pu relever le défi de franchir le premier tour chez les -100 kg. Après avoir remporté son premier combat, (1-0), en 2,48 minutes devant le Russe Malsuigenov, le colosse ivoirien de 98 kg n’a hélas pas pu venir à bout de son adversaire, l’Azerbaidjanais, Kotsoiev Zelyn, au bout d’un combat qui a duré 4,23 minutes, (0-1).

 

Revenons sur le parcours de Zoulehia. En tout cas, la médaillée d’Or de Yaoundé qui n’avait plus atteint un quart de finale d’un Grand Prix européen depuis un an, était vraiment déchaînée sur les tatamis du complexe sportif d’Antalya. La judokate ivoirienne s’est d’abord débarrassée respectivement de la Chinoise Yang Yu Chieh et de la Mongole Batsukkh Altantsetseg, sur le même score de (1-0) sur Ippon.

 

Battue lors du 3e combat, Zoulehia sera repêchée pour les quarts de finale grâce à un meilleur rang. Mais en quart de finale face à l’Ukrainienne Skoria  Mariia, l’Ivoirienne n’a pas su trouver les ressources nécessaires pour s’imposer. Elle a en effet craqué sur Ippon, en seulement, 0,54 s. « Zoul » termine tout de même dans le top 10 des -57kg, précisément à la 7e place.

 

Fatime OUATTARA
info@sportmania.ci



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *