Jean Florent Bibia (Pdt CO Marahoué) : “Nous avons de grandes ambitions pour les jeunes “

Le président fondateur du Club omnisports de la Marahoué, Jean Florent Bibia, ne manque pas de grandes ambitions pour son bébé. Très optimiste, il entend tout mettre en œuvre pour positionner son équipe dans toutes les disciplines sportives.

Le Marahoué FC change de dénomination pour devenir le Club Omnisports de la Marahoué. Quelles en sont les raisons ?

Marahoué FC a changé de nom parce que nous voulons diversifier nos disciplines afin de permettre à la jeunesse de la région de la Marahoué, talentueuse dans ces disciplines, à avoir un tremplin pour les exprimer. C’est une autre façon pour nous, à part le foot, de participer au développement harmonieux de notre région et d’éradiquer la délinquance juvénile.

Vous semblez vous soucier du devenir de Bouaflé en ce qui concerne l’épanouissement des jeunes de cette localité. Pourquoi avoir choisi cette voie ?

Nous avons choisi cette voie parce que nous avons fait un constat, lequel est que dans cette région, il y a des jeunes talentueux qui sont laissés pour compte à cause du manque des équipes de Foot et des autres disciplines. Pour nous, ce n’est pas seulement en faisant la politique qu’on lutte contre le chômage et la délinquance juvénile. Il y a d’autres voies plus appropriées et efficaces pour résoudre ces tares.

On connaît votre passion pour le sport roi. On est curieux de savoir vos objectifs à moyen et court terme avec la section foot du Club omnisports de la Marahoué ?

Avec la section Foot, comme vous le disiez tantôt, nous voulons à court terme, structurer le club afin de lui donner des bases fondamentales d’un club de Football qui aspire au professionnalisme. A moyen terme, dans cette structuration, gravir les échelons afin d’avoir les ressources nécessaires pour créer le patrimoine matériel, humain, structurel et financier du club. A long terme, c’est de chercher des partenaires susceptibles de nous accompagner dans notre projet.

Lequel ?

Il faut dire, le projet central autour duquel gravitent toutes ces disciplines, c’est évidemment le projet Etudes et Sport. Nous y travaillons. Et avec l’aide de Dieu, nous comptons y arriver.

Investir dans le sport nécessite beaucoup de moyens. Êtes-vous suffisamment prêts à ce niveau ?

Oui, disons, nous sommes prêts. Si déjà, en 2 ans de championnat de District I et Division Régionale, nous avons pu accéder en D3, Division Leader de la Ligue Amateur, c’est que nous sommes prêts.

Hormis vous, recevez-vous souvent de l’aide extérieure pour faire face à vos ambitions ?

Pour l’instant, non. Nous évoluons sur nos fonds propres, mais nous pensons qu’avec le travail de fond qui sera effectué et les bases qui seront jetées, les partenaires ou les subventions de nos collectivités locales à savoir la mairie, les conseils régionaux et des partenaires extérieurs viendront nous accompagner.

A quoi peut-on s’attendre pour la nouvelle saison en ce qui concerne votre club?

Pour ce qui est du Club Omnisports de la Marahoué, notre première ambition, c’est le maintien. Ensuite, s’il y a des opportunités qui s’offrent à nous au cours du championnat, nous aviserons.

Quel est le budget prévu pour votre objectif cette nouvelle saison en D3 ?

Pour cette nouvelle saison, nous prévoyons 30 millions de budget global divisé en 3 groupes : Primo, 15 millions pour les salaires et les primes de matchs (entraîneurs et joueurs) ; secondo 10 millions pour le transport et l’équipement et tertio 5 millions pour les divers.

Interview réalisée par V.Soumahoro




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!