Hand-ball : La Fédération et les clubs se battent

La première journée du championnat de handball a été reportée sine die. Raisons invoquées ? Le manque de terrain. Mais au-delà des problèmes d’infrastructures sportives, il semblerait que la faîtière et les clubs seraient à couteaux tirés. Les deux parties ne seraient en effet pas tombées d’accord sur les sites retenus pour accueillir les oppositions. En effet, au terme de la réunion du mercredi dernier, pour contourner les difficultés liées au manque de salles, la Fédération a proposé le stade de la BAE, le terrain du village SOS d’Abobo et le complexe sportif de Yopougon pour les matches de la première journée.

 

Mais comme il fallait s’y attendre, les clubs ont opposé un niet. « Ce qu’il faut retenir, c’est que les clubs dans leur majorité ont refusé de jouer sur ces terrains », a indiqué un président de club qui a voulu garder l’anonymat. Pourtant à l’Assemblée générale ordinaire du 24 février dernier, il avait été décidé que certains matches allaient se jouer sur du bitume.  Surtout ceux de l’intérieur du pays où il y a un véritable problème de salles. En entendant donc que la FIHB, les clubs et l’ONS trouvent un terrain d’entente, les amoureux de la petite balle devront patienter avant de voir les premiers matches du championnat national.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!