Godwin Zaki (SC Gagnoa) : « L’ASEC m’a libéré parce qu’elle ne pouvait plus payer mon salaire »

Libéré par l’ASEC Mimosas il y a quelques semaines, Godwin Zaki n’a pas apprécié que nous écrivions dans un de nos articles qu’il ne s’est pas imposé au sein du club jaune et noir. L’attaquant nigérian de 26 ans nous a ainsi contactés pour mettre les pendules à l’heure, en mettant en exergue ses statistiques avec les Mimos. « Vous avez écrit que je ne me suis pas imposé à l’ASEC. Cela n’est pas vrai. Je n’ai pas échoué à l’ASEC, je n’ai pas été un échec. J’ai inscrit trois buts et réussi une passe décisive en 5 matches de Championnat. J’ai aussi marqué 2 buts et assuré 2 passes décisives en 4 matches amicaux. Alors, comment pouvez-vous estimer que j’ai été un échec ? », s’interroge, agacé, le neveu de John Zaki.

Pour Godwin Zaki, ce n’est pas à cause de son rendement sur le terrain que l’ASEC Mimosas s’est débarrassé de lui. « Pour être franc, personne ne ma dit pourquoi javais été libéré. Jai demandé à savoir jusquà ce que lentraîneur (Julien Chevalier) me le dise plus tard. LASEC est en difficultés financières et ne pouvait plus payer mon salaire. Voici pourquoi le club ma libéré », révèle la nouvelle recrue du Sporting club de Gagnoa.

Par Abdoul Kapo
[email protected]




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!