Football : Willy Sagnol persona non grata en Afrique

L’ancien international français Willy Sagnol, s’est porté candidat pour le poste de sélectionneur du Ghana laissé vacant par l’Israélien Avram Grant au sortir de la CAN 2017. Le Français a son nom coché sur la short-list de l’instance dirigeante du football ghanéen mais doit faire face une féroce opposition.

Le Français qui n’a jamais officié sur le continent africain pourrait voir son ambition de piloter les Black Stars du Ghana ne pas se réaliser. En effet, un réseau de journalistes francophones est monté au créneau pour afficher son opposition à une probable venue de l’ancien défenseur du Bayern de Munich. Dans un communiqué qui nous est parvenu l’on peut lire, « Nous, journalistes francophones affiliés à une plateforme d’échanges sur le football africain, avons appris avec beaucoup de surprise et d’indignation la candidature de monsieur Willy Sagnol au poste de sélectionneur. Le même monsieur qui, il y a quelques mois de cela, avait tenu des propos empreints de racisme et de mépris à l’égard du footballeur africain (…) Nous journalistes francophones , dénonçons avec la dernière énergie les tentatives de ce mercenaire du football de vouloir revenir sur les lieux de son crime avec amnésie qui n’a d’égal que son étroitesse d’esprit et son reniement sans nom ».

Rappelons qu’en 2104, l’ex-coach des Girondins de Bordeaux avait tenu les propos suivants qui avaient choqué plus d’un : «L’avantage du joueur, je dirais typique africain : il n’est pas cher, généralement prêt au combat, on peut le qualifier de puissant sur un terrain. Mais le foot, ce n’est pas que ça, c’est aussi de la technique, de l’intelligence, de la discipline (…) Tant que je serai entraîneur des Girondins, il y en aura beaucoup moins qui rejoindront les rangs de Bordeaux. Je n’ai pas envie de me retrouver tous les deux ans avec 12 joueurs susceptibles d’être absents à cette période.»

Les dossiers du Français Willy Sagnol, de l’Allemand Winfried Schäfer et du Ghanéen James Kwesi Appiah ont été retenus pour le poste de sélectionneur du Ghana. Ce sont les trois noms qui ont été retenus sur une liste de 132 postulants parmi lesquels figuraient le Français Patrice Carteron, l’Anglais Harry Redknapp, l’Italien Fabrizio Ravanelli mais aussi l’ancienne gloire du football ghanéen Karim Abdul Razak Tanko, selon une source officielle.

 

Pema Gaël Bayala, à Ouagadougou




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *