Football, Ligue 1 : La sale semaine de l’ASEC Mimosas

Battue dès son entrée en lice en Championnat par l’AFAD et malmenée par son ex-attaquant Hervé Oussalé, l’ASEC Mimosas vient de passer une semaine cauchemardesque. La crise n’est pas loin.

Sa victoire sur son grand rival de l’Africa Sports en finale de la Supercoupe ne laissait pas présager une telle tempête. Pourtant, l’ASEC Mimosas vient de vivre six jours d’enfer. Six jours au cours desquels le club champion de Côte d’Ivoire a été sérieusement secoué. Tout a commencé par l’étonnante défaite des hommes d’Amani Yao face à l’AFAD lors de la première journée du championnat. Une défaite d’autant plus surprenante que l’AFAD n’avait entamé les entraînements que deux semaines avant le coup d’envoi de la Ligue 1. Ce faux départ des Jaune et Noir a fait très mal et causé beaucoup de dégâts dans les rangs des hommes de Sol Béni. Et provoqué la colère du président Roger Ouégnin.

Comme si cela ne suffisait pas, l’ASEC a dû gérer une énorme crise en interne. Une crise qui a débouché sur la résiliation du contrat d’Hervé Oussalé mardi. Alors qu’on pensait cette crise finie, l’attaquant burkinabè en a remis une couche mercredi en attaquant durement les dirigeants et le club jaune et noir. « L’Asec, ce n’est pas ce que les gens croient. Quand tu y rentres, la vérité finit par sortir. Comment comprendre que dans un club comme l’Asec, on sort de l’eau dans des sachets plastiques comme au Burkina et la donner aux joueurs. Et de surcroît de l’eau qui vient des robinets des toilettes. Il y a trop de choses de pas bien à l’Asec. Ils se croient bien, pourtant ils sont nuls. », a fulminé l’enfant terrible du football burkinabè.

L’atmosphère est devenue très lourde à Sol Béni. L’équipe aura-t-elle les ressources nécessaires pour se remettre de ces épreuves ? Y a-t-il déjà urgence dans la case jaune et noir ? Le match des champions sortants contre son dauphin de la saison passée, le WAC, se chargera de répondre à ces interrogations.

 

Abdoul Kapo
abdoul.kapo@sportmania.ci




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!