Football : Les 3 enseignements de la Ligue 1

L’ASEC qi roule au super, l’Africa qui fait grise mine… On vous présente les enseignements de la 3è journée de l’élite ivoirienne.

 

L’ASEC continue sa remontada

Au plus mal en début d’exercice, l’ASEC Mimosas est en train de monter en puissance en Ligue 1. Vainqueurs de Moossou FC (2-1) en milieu de semaine, les Mimos ont fait exploser le Stade d’Abidjan (5-0) dimanche au stade Houphouët-Boigny. L’ASEC n’avait plus battu un adversaire avec cinq buts d’écart depuis quinze ans. Le champion en tire, qui reste sur trois victoires successives, s’empare de la deuxième place un point seulement derrière l’AFAD. Amani Yao, qui souhaite finir en leader avant la trêve, est sur la bonne voie.

Les Oyés marquent le pas

En l’espace de trois jours, l’Africa Sports a perdu gros en Ligue 1. Après avoir aligné trois victoires successives, les Oyés marquent nettement le pas. Mercredi, ils ont été battus dans l’affiche au sommet de la 5è journée par l’AFAD (1-0). Dimanche, alors qu’on attendait qu’ils réagissent, les hommes d’Aka Kouamé ont été tenus en échec (0-0) à Abengourou par l’AS Tanda. Du coup, les Vert et Rouge ont perdu leur statut de dauphin de l’AFAD et voient leurs ennemis de l’ASEC Mimosas passer devant eux.

Où sont passés les buteurs ?

En ce début de Ligue 1, les attaquants du Championnat éprouvent le plus grand mal à se mettre en évidence. Le meilleur buteur actuel n’est personne d’autre que le milieu de terrain Badié Bagnon de l’ASEC Mimosas avec trois buts. Et, tous les buts inscrits par Badié Bagnon l’ont été sur penalty. Une situation qui inquiète Ibrahim Kamara, le sélectionneur des Eléphants locaux qui préparent le CHAN 2019. Le joueur offensif ivoirien qui comptabilise au moins deux buts est Alphonse Kouamé Yao. Encore que le jeune Mimos n’est qu’un joueur de couloir.

Linda Oriane O.
info@sportmania.ci




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *