Foot, Transferts : Ces joueurs au chômage

Pour la préparation physique et l’intégration en douceur au sein d’un nouvel effectif, il est déjà trop tard. Mais la fin du mercato ne modifie pas l’objectif de ces joueurs sans contrat, français ou étrangers : trouver un club.

Des anciennes gloires françaises sur le carreau

La période est difficile pour les anciens “nouveaux Zidane”. Après leurs dernières expériences ratées, respectivement à Reims et Dijon, Marvin Martin et Yoann Gourcuff sont aujourd’hui sur le carreau. Au point de voir le père du second, entraîneur du FC Nantes, verbaliser l’issue à laquelle a songé tout observateur : «Je ne parle pas pour lui, mais on sait que ça a une fin, et finir à 33 ans ou 35 ans…»

Mercato tout aussi peu concluant pour deux des gloires de la fameuse génération 87, Hatem Ben Arfa et Jérémy Ménez, qui n’ont su imiter un Samir Nasri à la relance à Anderlecht. Les deux hommes ne devraient toutefois pas manquer de sollicitations – Ménez a même déclaré à BeIn Sports espérer retrouver un club «cette semaine». De Geoffrey Jourdren à Michaël Ciani en passant par Younes Kaboul, les joueurs français libres les plus connus dépassent assez nettement la trentaine, et voient poindre le spectre de la retraite.

À l’étranger, des opportunités offensives

Si les ravages de l’âge concernent également Claudio Marchisio ou Fábio Coentrão, joueurs de premier plan dont la carrière est pour le moment à l’arrêt, des éléments plus jeunes sont toujours sur le marché. Comme le milieu international anglais passé par Manchester City, Jack Rodwell (28 ans) ; ou l’ancien grand espoir serbe Lazar Markovic (25 ans), baladé de club en club chaque saison – Hull City, Anderlecht et Fulham pour les derniers – sans jamais trouver sa place.

Markel Susaeta, 31 ans, cherche quant à lui un successeur à l’Athletic Bilbao, seul et unique club de sa carrière (plus de 500 matches disputés), qu’il a quitté suite à une brouille avec la direction concernant son contrat. Hommes d’un club ou plus souvent grands voyageurs, comme Wilfried Bony, les principaux joueurs étrangers libres sont généralement, de par leurs caractéristiques, tournés vers l’avant. Les clubs à la recherche de joueurs offensifs sont prévenus.

France Football




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!