Foot, Liberia : Weah doit patienter

George Weah devra patienter après le report du second tour de l’élection présidentielle au Libéria.

Le second tour de l’élection présidentielle au Liberia, qui devait avoir lieu ce mardi, a été suspendu et reporté à une date ultérieure par la Cour suprême du pays. À l’origine de cette suspension du scrutin, qui devait opposer George Weah (arrivé en tête du premier tour avec 38,4 % des suffrages) et le vice-président Joseph Boakai (28,8 %), le recours pour «fraudes et irrégularités massives» déposé par Charles Brumskine, candidat arrivé troisième. Un recours par ailleurs soutenu par Boakai, qui accuse la présidente sortante, Ellen Johnson Sirleaf «d’interférence dans les élections», en raison de sa rencontre avec les responsables de la Commission électorale (NEC) avant le premier tour.

Le président de la Cour suprême, Francis Korkpor, a donc annoncé hier une suspension des élections jusqu’à ce que la NEC « ait examiné les recours » pour fraude présumée. Selon la Constitution , elle dispose d’un délai de trente jours pour examiner la plainte, soit d’ici au 22 novembre.

FF



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *