Foot : Le transfert de Zady Caleb au centre d’une guerre entre la JCAT et Ajaccio

Le récent transfert de l’Ivoirien Caleb Sery Zady d’Ajaccio à Caen fait des vagues. En effet, la JCAT à laquelle le milieu de terrain a appartenu entre 2011 et 2014, est montée au créneau pour exiger sa prime de solidarité dans cette transaction. « Nous avons tous les éléments pour nous défendre. La JCAT souhaite que ses droits soient préservés. Dans le cas contraire, on saisira la FIFA et la Fédération française qui sont tenus de respecter les textes en la matière. Toutes les parties impliquées dans ce transfert ont jusqu’au 15 septembre pour que nous rentrions dans nos fonds », a martelé Me Adou Nangon, le président du club de Ligue 2 ivoirien.

Cette sortie intervient seulement une semaine après que l’ancien milieu des Treichvillois a été transféré, le 31 août dernier, à Caen pour 5 saisons. Mais alors que la JCAT s’attend à bénéficier de la prime de solidarité, prévue par les textes de la FIFA pour le club formateur et les équipes amateurs, Ajaccio et les intermédiaires dans cette transaction ne se sont toujours pas exécutés au motif que c’est l’Académie City Sports qui aurait formé le jeune attaquant de 19 ans. « Notre joueur n’a jamais été formé dans cette Académie qui, au passage, a été suspendu, par la FIF pour avoir changé l’identité du joueur Dago Franck. A l’évidence, il s’agit d’un nouveau coup monté de l’agent véreux Camara Alysen en complicité avec le directeur du centre de formation d’Ajaccio, Sébastien Bannier, que nous avons pourtant rencontré à 2 reprises à Abidjan. Nous ne nous laisserons pas faire. Je suis ce transfert comme un crocodile est tapi dans l’ombre», a prévenu Me Adou Nangon.

Supersport




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!