Foot : Gros plan sur les 4 grands favoris de la Coupe d’Afrique des nations

À quelques jours du coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des nations 2019 qui sera donné le 21 juin, qui sont les favoris pour soulever le trophée le 19 juillet au Caire ? Égypte, Sénégal, Maroc, Côte d’Ivoire… Revue de détail des forces en présence.

Alors que la CAN 2019 débute vendredi 21 juin au Stade international du Caire, France 24 passe en revue les nations qui pourraient tirer leur épingle du jeu. Voici les favoris, les outsiders et les équipes à surveiller pour la 32eédition de la Coupe d’Afrique des nations.

Égypte 
Les Pharaons font figure d’éternels favoris de la CAN. Et pour cause : non seulement ils détiennent le record de participation à la phase finale de la compétition (22), mais ils sont également ceux qui ont le plus de fois soulevé son trophée (7 fois champions, dont trois d’affilée en 2006, 2008 et 2010). Les Égyptiens pourront compter sur leur attaquant vedette, Mohamed Salah, meilleur buteur ex æquo de Premier League et tout juste auréolé d’une Ligue des champions avec Liverpool. Après une Coupe du monde 2018 décevante, les Pharaons auront à cœur de prendre leur revanche dans leur compétition fétiche. Et le fait qu’ils évoluent à domicile, devant un public réputé fan de football, leur offre inévitablement un statut de favori en puissance.

Sénégal 
Régulièrement cité parmi les favoris pour remporter le trophée, le Sénégal ne l’a jamais conquis. Première nation africaine au classement Fifa (24e), les Sénégalais ont survolé la campagne des qualifications avec un jeu ultra dominateur. Il faut dire qu’entre Kalidou Koulibaly, Keita Baldé, Idrissa Gana Gueye, Ismaïla Sarr, M’Baye Niang et surtout Sadio Mané, meilleur buteur ex æquo de Premier League, les Lions de la Teranga disposent d’un réservoir de joueurs de très haut niveau. Leur sélectionneur, Aliou Cissé, ancien capitaine emblématique de la “génération dorée” sénégalaise de 2002, tentera d’insuffler à ses hommes la dynamique nécessaire à la victoire finale. De là à briser la malédiction ?

Maroc 
Younès Belhanda, Mehdi Benatia, Nordin Amrabat, Nabil Dirar, Hakim Ziyech, Achraf Hakimi… Le Maroc possède actuellement l’une des plus belles équipes de son histoire, ce qui en fait un favori sur les tablettes des bookmakers. Mais l’un de ses meilleurs atouts est peut-être son sélectionneur : Hervé Renard, véritable “sorcier blanc” de la Coupe d’Afrique des nations. Il est le premier entraîneur à avoir remporté la compétition avec deux pays différents : la Zambie, en 2012 et la Côte d’Ivoire, en 2015. Mais si le Maroc possède tous les éléments nécessaires à son succès, il devra toutefois d’abord s’extirper d’un “groupe de la mort” composé de la Côte d’Ivoire, de l’Afrique du Sud et de la Namibie, avant de pouvoir éventuellement prétendre à la victoire finale.

Côte d’Ivoire
Exit les Yaya Touré, Kolo Touré et autres Salomon Kalou… Quatre ans après leur dernier succès dans la compétition, les Éléphants se présentent avec un visage renouvelé et des stars montantes comme Serge Aurier, Éric Bailly, Wilfried Zaha ou encore le Lillois Nicolas Pépé – récent lauréat du prix Marc-Vivien Foé récompensant le joueur africain de l’année en L1. Une nouvelle génération qui a bien l’intention de tout écraser en Égypte.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!