Foot, France : Jean-Michaël Seri et l’ASEC portent plainte contre Nice

Déboutés par la commission juridique de la LFP dans le litige qui l’oppose à Nice, qu’il accuse d’avoir sous-évalué le montant de son transfert vers Fulham pour minorer sa prime, les avocats du milieu ivoirien ont porté l’affaire devant la commission paritaire d’appel de la FFF.

 

Comme révélé dans ces colonnes le 17 novembre, Jean-Michaël Seri est en litige avec Nice, son ancien club, qu’il accuse d’avoir minoré le prix de son transfert pour abaisser sa prime de départ, indexée sur le montant de sa vente, à Fulham.

 

Déboutés par la commission juridique de la LFP, ses avocats ont porté l’affaire devant la commission paritaire d’appel de la FFF. Mes Dupont et Hissel représentent aussi les intérêts du Centre Cyril Domoraud et de l’ASEC Mimosas, par lesquels l’ancien Aiglon (27 ans) est passé et qui s’estiment lésés du point de vue des indemnités FIFA.

 

À ce titre, les deux avocats ont très récemment alerté la Fédération anglaise par courrier pour lui demander si elle était en position d’investiguer sur Fulham. Les deux clubs ivoiriens estiment que, s’il y a eu une manipulation du montant du transfert, elle n’a pu se faire sans la participation des Cottagers.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *