Foot, Eléphants : Voici comment Willy Boly a dribblé la FIF

Sa convocation, le 29 août dernier en prélude aux matches amicaux contre le Bénin et la Tunisie, avait surpris et pris tout le monde de court. On n’avait vraiment pas vu venir cette information. Et en définitive, c’est lui-même qu’on n’a simplement pas vu venir : attendu avec les Eléphants, Willy Boly n’avait pas honoré sa première convocation. Et, la Fédération ivoirienne de football n’a pas jugé utile non plus de communiquer sur le sujet. Il aurait fallu pourtant qu’on nous explique pourquoi Willy Boly n’a pas répondu à la convocation du sélectionneur. Car Willy Boly n’est pas n’importe quel joueur. C’est un binational après lequel les dirigeants fédéraux couraient depuis de nombreuses années.

L’apparition du colosse défenseur central de Wolverhampton dans la liste des 26 internationaux qui avaient été convoqués pour la rentrée internationale des Eléphants, avait donc été accueillie avec une certaine joie et fait penser que la FIF avait enfin réussi à s’entendre avec le joueur de 28 ans. Mais en réalité, l’affaire avait été mal goupillée.

Selon nos informations, Willy Boly, passé par les équipes de jeunes de France, n’avait pas totalement donné son accord pour changer de nationalité sportive et porter la tunique orange. Les dirigeants ivoiriens sont allés un peu vite en besogne en convoquant l’ancien défenseur de l’AJ Auxerre sans l’informer au préalable. Résultat, Boly, qui espère en secret une convocation avec la France, a zappé le regroupement sans donner de ses nouvelles. Mis devant le fait accompli, la FIF a décidé, en accord avec le sélectionneur, de ne pas convoquer l’arrière des Wolves contre la Tunisie.

PAR JOACHIM TIEGNA
info@sportmania.ci




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!