Foot : Alban Lafont (Fiorentina) dit non au Burkina, oui à la France

Dragué par la Fédération burkinabè de football, Alban Lafont a récemment éconduit les dirigeants de la FBF. Le jeune gardien de la Fiorentina a fait le choix de la France.

 

Si Hélène Marie Laurence Ilboudo Marchal, la mère d’Alban Lafont, ne désespère pas de voir son fils défendre les couleurs du Burkina Faso, la Fédération burkinabè de football doit se résoudre à l’évidence : le jeune portier de la Fiorentina ne veut pas jouer pour les Etalons. Après plusieurs offensives vaines, les dirigeants fédéraux ont essuyé un nouveau revers de la part du natif de Ouagadougou.

 

Un mois avant le match décisif des éliminatoires de la CAN 2019 contre la Mauritanie, Alban Lafont a, une nouvelle fois, été contacté par la FBF.  Mais le joueur formé à Toulouse FC n’a pas donné suite. Selon nos informations, Lafont a aujourd’hui fait un choix définitif en ce qui concerne sa carrière internationale. Son souhait c’est de jouer pour la France, le pays de son père et non pour le Burkina Faso, celui de sa mère. « Alban a décidé de jouer pour la France. Il est jeune. Il ne veut pas se précipiter. Il sait que son heure viendra forcément chez les Bleus », confie un proche du sociétaire de la Fiorentina.

 

Abdoul KAPO
abdoul.kapo@sportmania.ci



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *