Eliminatoires CAN 2019, Eléphants : Enfin le grand retour de Gervinho ?

Réclamé par les Ivoiriens, mais plus appelé avec la Côte d’Ivoire depuis l’intronisation d’Ibrahim Kamara sur le banc, Gervinho va-t-il signer son retour chez les Eléphants demain jeudi ? Sportmania.ci fait le point sur la situation du champion d’Afrique 2015.

 

Elu meilleur joueur ivoirien du mois de février après avoir connu pareille distinction le mois précédent, Gervinho respire la grande forme depuis son retour en Italie. L’attaquant de Parme a rapidement balayé les doutes sur son niveau après ses deux ans et demi passés en Chine. Auteur de 9 buts en Serie A, le champion d’Afrique 2015 flambe. Pourtant, il n’est plus apparu en sélection depuis le match perdu par la Côte d’Ivoire contre le Maroc en éliminatoires du Mondial 2018, le 11 novembre 2018.

 

Alors qu’il avait décroché son téléphone dès sa nomination pour s’entretenir avec l’ex-Romain avant de se rendre en Italie voir l’attaquant de Parme, Ibrahim Kamara n’a pas encore convoqué Gervinho, malgré sa forme resplendissante. Si le sélectionneur aurait bien aimé avoir le Parmésan dans son groupe, sa volonté s’est heurtée sur le refus des plus hauts dirigeants de la FIF, en froid avec le joueur.

 

« Gervinho n’a jamais demandé le brassard de capitaine »

 

Si les dirigeants ont diffusé en privé l’information selon laquelle Gervinho aurait exigé le brassard de capitaine avant de revenir en sélection, cette allégation est très loin de la vérité. « Gervais n’a jamais demandé le brassard. Il a toujours répété qu’il était à la disposition de son pays. Il entretient de bonnes relations avec Kamara. Le problème se situe plutôt au niveau des dirigeants de la Fédération. Mais connaissant son amour pour l’équipe nationale, Gervais répondra présent sur l’on faisait appel à lui », déclare un proche du joueur.

 

Alors, Gervinho sera-t-il présent dans la liste que s’apprête à livrer Ibrahim Kamara ce jeudi ? Pour l’heure, rien n’est sûr. Si des cadres de l’équipe ont appelé l’ancien joueur d’Arsenal pour lui demander de revenir, pour l’instant, aucun dirigeant, à notre connaissance, n’a eu une telle démarche. Mais cela ne veut pas dire que si le sélectionneur décidait de convoquer le deuxième meilleur buteur encore en activité des Eléphants, celui-ci dirait non. Aujourd’hui, la balle est plutôt dans le camp d’Ibrahim Kamara et de la Fédération. Que dans celui de G27.

 

Abdoul KAPO
abdoul.kapo@sportmania.ci



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!