Elim CAN U23 : La Côte d’Ivoire va apprécier Nicolas Tié (Chelsea)

Après un premier rendez-vous manqué avec l’équipe nationale A, Nicolas Tié a été retenu dans le groupe des Espoirs ivoiriens qui vont disputer les éliminatoires de la CAN de leur catégorie.

 

Jamais, un binational n’a eu autant d’amour pour la sélection ivoirienne. Alors qu’on lui prédit une carrière prometteuse et qu’il est lorgné par la Fédération française de football, Nicolas Tié a très tôt déclaré sa flamme pour la Côte d’Ivoire, le pays de son papa. Il n’a jamais été question pour le jeune portier de 18 ans de défendre les couleurs d’une autre nation. Dès son envol pour Chelsea, à seulement 16 ans, le natif de Lille balançait déjà sur son compte Twitter. « Je veux jouer pour la Côte d’Ivoire ». Et depuis, en dépit de quelques offensives souterraines de la fédération française, le garçon est resté sur sa décision initiale. « Depuis tout petit, j’ai envie de porter le maillot de la Côte d’Ivoire. Et cela n’est pas prêt de changer », assure-t-il en écho à ses premières déclarations.

 

Retenu avec les Espoirs, Nicolas Tié va donc découvrir pour la première fois la Côte d’Ivoire et l’Afrique. Le jeune portier de Chelsea va surtout découvrir un football qu’il n’a jamais connu. Mais pour lui, l’important sera ailleurs. L’ancien élève du Pôle Espoir de Châteauroux va s’employer à se faire une place dans un groupe très riche. Et surtout démontrer aux yeux de tous, son immense talent. Sa bataille avec Danté El Hadj Moustapha (LYS Sassandra) et Tapé Ira Eliezer (FC San Pedro), les deux autres gardiens de l’équipe, s’annonce titanesque.

 

Annoncé comme un futur grand à son poste, Tié (1,92m) suscite la curiosité en Côte d’Ivoire et une certaine attente. Mais le garçon, qui vise à terme les Eléphants A, n’a pas peur des défis. « C’est un portier plein de talent et de grosses qualités. A Chelsea, il est formé à la bonne école. S’il continue de travailler, il ne fait aucun doute qu’il sera l’un des tout meilleurs en Afrique », confie au sujet de Tié un international ivoirien passé par Chelsea. Même s’il n’a plus eu des nouvelles d’Ibrahim Kamara depuis octobre 2018, Nicolas Tié est resté dans les petits papiers du staff technique ivoirien qui compte beaucoup sur lui. « Tié est l’avenir de la sélection ivoirienne. On fonde beaucoup d’espoir en lui. Mais il faut aller doucement avec lui. Il ne faut pas le griller. Passer par la case Espoirs lui permettra de s’aguerrir et d’avoir une expérience internationale », explique un membre de l’encadrement.    

 

Abdoul KAPO
abdoul.kapo@sportmania.ci



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *