Eléphants : Gradel et Pépé mettent la honte sur la Côte d’Ivoire en se ‘’battant’’ pour un penalty

Au lendemain de la victoire de la Côte d’Ivoire samedi devant le Niger en éliminatoires de la CAN 2021, le « penaltygate » qui a opposé Max Gradel et Nicolas Pépé n’a pas fini de faire parler. Si le sélectionneur Ibrahim Kamara et le capitaine Serge Aurier ont tenté de ne pas donner une grande importance à cet incident, on ne pouvait ne pas en parler.

A la 23è minute donc, Nicolas Pépé s’est saisi du ballon pour exécuter le penalty que lui-même venait d’obtenir. Mais Max Gradel s’est interposé en lui arrachant le ballon. Ce que l’attaquant d’Arsenal n’a pas apprécié en engageant un bras de fer avec celui de Toulouse. La ‘’confrontation’’ a duré des dizaines de secondes avant que des coéquipiers, notamment Franck Kessié et Serge Aurier, n’interviennent et convainquent Pépé afin qu’il laisse le soin à Gradel d’exécuter la sentence. Peut-être déconcentré par cet incident, Max Gradel a manqué sa tentative. On a alors vu Pépé lever les bras en l’air en signe de mécontentement. L’ancien joueur de Lille a ensuite boudé pendant plusieurs minutes.

Alors qu’on pensait que l’équipe avait évacué cet incident à la mi-temps, un nouveau « penaltygate », cette fois passé inaperçu, s’est produit sur le deuxième penalty obtenu par Wonlo Coulibaly. C’est d’abord Roger Assalé qui s’est précipité pour saisir le ballon. Rapidement, Franck Kessié est venu le lui arracher. Nicolas Pépé a, à son tour, tenté d’arracher le ballon au joueur du Milan AC sans succès.

Interrogé sur ces incidents en conférence de presse, Ibrahim Kamara a botté en touche. « Il n’y a pas de hiérarchie pour les penalties. C’est celui qui sent qui tire. Mais il n’y a pas de problèmes entre les joueurs. Chacun voulait marquer pour donner la victoire à l’équipe. Je peux donc comprendre. », a évacué le sélectionneur ivoirien. Si coach Kamara n’a pas voulu publiquement accabler les deux acteurs du « penaltygate », il n’a pas du tout apprécié ce qui s’est passé. Le patron des Eléphants a décidé d’établir désormais une hiérarchie pour les penalties. Et cela éviterait bien d’incidents !

PAR ABDOUL KAPO
abdoul.kapo@sportmania.ci




One thought on “Eléphants : Gradel et Pépé mettent la honte sur la Côte d’Ivoire en se ‘’battant’’ pour un penalty

  1. Moussa SEVEDE

    On attendra certainement un autre incident pour savoir qui doit tirer aux poteaux à 2 metres, à 4 mètres, à 11 mètres…. Et puis quoi encore ???
    Comment faites -vous les préparations pour ne pas penser à tout ça ? Il vous faut donc 20 ans pour préparer les Éléphants ?
    Vous avez dit qu’on vous a demandé de préparer les Éléphants pour 2021. On est bientôt en 2020. On ne voit rien venir….

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!