Election FIF : Gros coup dur pour Didier Drogba

Dans la course à la présidence de la Fédération ivoirienne de football, Didier Drogba a subi une terrible désillusion il y a douze jours (plus précisément le mercredi le mercredi 13 mai). Un râteau mémorable dont l’ancien attaquant de Chelsea va mettre du temps à se remettre. A la quête de trois clubs de Ligue 1 pour faire valider sa candidature, Drogba espérait arracher le soutien de Bouaké FC, club du giron du candidat Yacine Idriss Diallo. Mais ce fut peine perdue. Devant l’intransigeance d’Issa Diabaté qu’il courtisait depuis un certain temps, le chef de file de la liste Renaissance saisit Nicolas Djibo, le maire de Bouaké, afin que celui-ci fasse pression sur le boss du club de la capitale du Gbêkê.

Le mercredi 13 mai donc, l’homme politique invite Issa Diabaté à une rencontre avec Drogba dans l’un de ses bureaux à Abidjan. Les échanges sont cordiaux entre les différentes parties. Le maire entre en action et supplie le jeune président bouakéen de rejoindre Didier Drogba. Ce dernier joue aussi son va-tout pour tenter de convaincre Issa Diabaté. Mais le président de BFC ne se laisse pas prendre comme un gibier.

Selon nos informations, Issa Diabaté explique à Didier Drogba et au maire Djibo qu’il fait partie intégrante du projet de Yacine Idriss Diallo et qu’il était hors de question pour lui de trahir la lutte qu’il mène depuis deux ans pour un renouveau du football ivoirien. Homme de conviction, Issa Diabaté résiste à la pression du maire et ne succombe pas aux promesses mielleuses de Drogba. De guerre lasse, l’ancien attaquant de Chelsea abandonne le match.

Par Abdoul KAPO
abdoul.kapo@sportmania.ci




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!