Disparition : Kalou, Gervinho, Drogba, Popito… pleurent Amadou Gon Coulibaly

C’est la gueule de bois en Côte d’Ivoire, au lendemain du décès brutal du Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly. Le chef du gouvernement ivoirien qui était rentré d’un séjour sanitaire de deux mois en France, a piqué une crise hier en plein Conseil des ministres avant de rendre l’âme dans une clinique abidjanaise. L’annonce du décès de celui qui était surnommé le Lion, a profondément attristé les Ivoiriens. A l’image de plusieurs footballeurs proches ou non de celui qui devait défendre les couleurs du parti au pouvoir à la prochaine élection présidentielle en octobre.

Bonaventure Kalou, qui a été reçu à plusieurs reprises par Amadou Gon Coulibaly, a été le premier a fait part de sa tristesse : « Nul ne sait ni l’heure ni le lieu. Dieu vous accueille dans son Saint Paradis Monsieur le Premier Ministre », s’est ému l’ancien attaquant star des Eléphants et du Paris Saint-Germain. Gervnho, qui a appris la mauvaise nouvelle avant son match de championnat sur le terrain de l’AS Roma, a sobrement présenté ses condoléances à la famille de l’illustre disparu : « Mes condoléances les plus sincères à la famille de monsieur Amadou Gon Coulibaly. » Didier Drogba s’est aussi fendu d’un message sobre : « Toutes mes condoléances à la famille Gon Coulibaly. » Max Gradel a lui aussi manifesté sa tristesse d’un Max Gradel : « RIP monsieur le Premier ministre AGC. »

Finalement, seul Kader Keïta a été plus démonstratif. « Tu vas nous manquer le père. Tu restes le lion pour la nation ivoirienne. Va en paix digne homme. Tu resteras à jamais gravé dans nos mémoires », a écrit l’ex-international ivoirien sur son compte Instagram.

Par Abdoul Kapo
abdoul.kapo@sportmania.ci




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!