Cyriac Gohi Bi (KV Ostende) : « J’ai mal de ne pas être à la CAN »

Recalé par Michel Dussuyer sur sa liste des joueurs appelés à disputer la CAN, Cyriac Gohi Bi se dit déçu par sa non-convocation. Le buteur ivoirien du KV Ostende (Ligue 1 belge) annonce également dans cette interview son probable départ de son club actuel.


Comment avez-vous vécu votre non-sélection dans cette liste des 24 des Éléphants pour la CAN 2017 ?

J’ai été peiné de ne pas figurer dans cette liste pour la CAN. J’ai toujours rêvé de disputer cette grande compétition africaine. Avec les belles performances que j’ai réalisées en 2016, j’avais vraiment foi d’être sélectionné. Cependant, le sélectionneur a fait des choix qu’il estime meilleurs pour aller à cette CAN. Je respecte les choix du coach et j’espère que mon heure viendra tôt ou tard.

Pensez-vous vraiment que le sélectionneur a pris les meilleurs ?

Je pense sincèrement que s’il a fait appel à ces joueurs, c’est bien parce qu’ils sont performants dans leur club. Je pense que les Ivoiriens doivent faire confiance au sélectionneur. Car, nous avons un bon groupe pour aller loin dans cette CAN. Les Éléphants vont surprendre au Gabon. C’est vrai que j’ai mal de ne pas faire partie de la liste mais je serai un grand supporter des Éléphants.

Mais, ne pensez-vous pas que des joueurs comme Gradel et Bony qui ne jouent pas beaucoup en club, ne méritaient pas de figurer sur la liste ?

Gradel et Bony sont deux cadres de la sélection. Ils ont l’expérience pour aider l’équipe à faire une belle campagne. C’est vrai qu’ils ne sont pas réguliers avec leur club mais ils ont un vécu qui sera profitable à la sélection.

Après un début de saison difficile vous avez retrouvé votre meilleur niveau. Qu’est-ce qui a créé le déclic chez vous ?

Après avoir bouclé la saison dernière avec 16 buts, il était impératif pour moi de faire mieux cette année. Mais, les choses n’ont pas bien commencé pour moi parce que j’avais des pépins physiques. Maintenant, tout va bien. J’ai retrouvé la plénitude de mes moyens. Et j’ai retrouvé aussi la joie de marquer puisque en trois semaines j’ai pu inscrire 5 buts.

En début de saison, vous avez failli rejoindre Fulham (Ligue 2 anglaise) avant que le transfert ne soit avorté au dernier moment. Est-ce que vous avez toujours l’idée de quitter le championnat belge ?

Bien sûr! Actuellement, j’ai des pistes sérieuses et je pense que j’ai de fortes chances de changer de club avant la fin du mercato (hivernal).

Peut-on savoir les clubs qui sont chauds sur vous ?

Je ne vais pas dévoiler les noms des clubs, mais sachez que j’ai des pistes sérieuses en Angleterre. C’est possible que je rejoigne le championnat anglais au cours de ce mercato de janvier. J’ai aussi des pistes en Allemagne.

Quel est le championnat qui vous emballe le plus ?

La Premier League. Car, depuis tout petit, j’ai toujours rêvé de jouer en Angleterre. Un club comme Arsenal m’a beaucoup inspiré depuis que je suis gamin. Je veux évoluer en Premier League pour accomplir mon rêve.

 

Réalisée par Roan Kadio




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!