Coach Boudo au tableau noir : « Sans milieu de terrain, il est difficile de gagner un match »

Considéré comme l’un des tout meilleurs techniciens ivoiriens, Boudo Mory va décortiquer durant toute la durée de la CAN 2019, les prestations des hommes d’Ibrahim Kamara. Après la défaite face au Maroc, coach Boudo distribue ses bons et mauvais points.

« Coach, qu’avez-vous pensé de la prestation des Eléphants vendredi face au Maroc ?

Je n’ai pas du tout apprécié notre prestation. Je pense qu’on est passé à côté du match. Tactiquement, on s’est fait bouffer par l’adversaire. On a manqué d’impact et d’agressivité. Nos lignes étaient trop étirées. Il y avait un manque de pressing pour récupérer le ballon dans le pied des Marocains.

Au-delà des trois points perdus, cette défaite peut-elle avoir des répercussions plus graves sur l’équipe ?

Avec cette défaite, on se met en danger dans la perspective de la qualification pour les huitièmes. On est désormais obligé de battre la Namibie pour éviter de dépendre du résultat d’une autre équipe. Mais j’espère que cette défaite ne va pas avoir des répercussions sur le moral des joueurs. J’espère qu’ils vont plutôt se servir de ça pour se remettre en question.

Quel est le compartiment de jeu qui vous a le plus déçu aujourd’hui (vendredi 28 juin) ?

Sans vouloir incriminer un seul compartiment, une fois encore, notre milieu de terrain a failli dans les grandes largeurs. Dans le football de haut niveau, tu ne peux pas gagner une rencontre avec un milieu aussi défaillant. Les milieux manquent d’impact dans la récupération et l’organisation du jeu. Il n’y a aucune animation. Du coup, les attaquants se retrouvent sans ballons à exploiter. Le problème des Eléphants, c’est leur milieu. Un milieu qui manque de tout.

Plusieurs membres de ce milieu de terrain ont montré leurs limites. N’est-il pas temps pour le coach Ibrahim Kamara de procéder à des changements ?

Il est aujourd’hui obligé de changer certains joueurs et donner la chance à d’autres. Il a maintenu sa confiance à des joueurs qui ne le lui rendent pas. Je n’ai rien contre Seri, mais il n’a rien montré, une fois de plus. Je pense qu’on l’utilise mal. Le rôle de meneur de jeu qu’on lui confie, n’est pas le sien. C’est un joueur qui aime évoluer face au jeu, donc dans une position plus reculée sur le terrain.     

Pour vous qui a été le meilleur Ivoirien de ce match ?

C’est Ismaël Traoré. Il a fait un match énorme. Il a été, de loin, le meilleur. Il y a ensuite Sylvain Gbohouo qui a effectué des arrêts importants. »

Propos recueillis par ABDOUL KAPO
abdoul.kapo@sportmania.ci




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!