La CAN sucrée de Mazé : « La poule C, comme Christina Dj »

La poule C qui comptait la Côte d’Ivoire, le Togo, la RD Congo et le Maroc a disparu dès les quarts de finale de la CAN. Une apparition aussi brève que la carrière de Christina Dj. Comme quoi, tous ceux qui ont fait du mal aux Eléphants ont eu mal. Désormais, chacun va retrouver son domaine dans lequel il est expert. Le Congo espère voir naitre une CAN de tchatcholi, les Marocains une CAN de gérant de restaurant chawarma. Les Togolais, eux continuent de chercher le domaine dans lequel ils sont imbattables. Nous les Ivoiriens, nous sommes déjà retourné à notre sport national qui est « l’attachement ». Même bébé qui n’a pas encore de dents connait. En tout cas, cela fait un bon moment que nous les Ivoiriens avons la double nationalité : Ivoirien et Burkinabè. L’Egypte, qui a souvent fait très mal aux Eléphants, va affronter pour les demi-finales le Burkina Faso. C’est l’occasion rêvé qu’attendaient les Etalons pour venger la Côte d’Ivoire.

Les Ghanéens, qui ont éliminé les Z* (Congolais), ce n’est pas Cameroun qui va les effrayer. On verra bien si le Ghana sera dans la sauce ou si le Cameroun sera l’accompagnement du pain sucré tant prisé à Accra. On peut cependant être sûre d’une chose : une équipe passera à la casserole.

 

Z comme Zamou qui signifie sorcellerie




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!