CAN 2019, Eléphants : Voici pourquoi Deli et Boli ont été recalés !

Présent à la CAN 2017, Simon Deli ne sera pas en Egypte. Le défenseur du Sparta Prague a été recalé en compagnie de Yohan Boli de la liste des 23 Eléphants pour la CAN. Ce qui n’étonne personne.

 

Leur sélection avait surpris plus d’un. Eh bien, ils ne seront pas à la CAN 2019. Vendredi, après le match amical remporté par la Côte d’Ivoire contre les Comores (3-1) à Boulogne-Sur-Mer au cours duquel ils étaient entrés en jeu, Simon Deli et Yohan Boli ont personnellement été informés par Ibrahim Kamara que leur route s’arrêtait là avec les Eléphants. En à croire un membre du staff technique ivoirien, le sélectionneur a su trouver les mots justes pour expliquer aux deux recalés pourquoi ils ne seront pas de l’aventure égyptienne. Des choix purement sportifs qui découlent d’une certaine logique.

 

S’il a réalisé une belle saison en club, atteignant notamment les quarts de finale de la Ligue Europa avec le Sparta Prague, Simon Deli s’est montré bien emprunté et un cran en-dessous du niveau international chaque fois qu’on lui a donné sa chance en équipe nationale. Son profil de défenseur central gaucher pouvait pourtant le sauver, mais Deli n’a rien ait pour montrer au sélectionneur qu’il méritait d’être à une compétition aussi exigeante que la CAN.

Yohan Boli sous les couleurs de Saint-Trond

Grande surprise de la liste élargie des 27 concoctée par coach Kamara, Yohan Boli partait de très loin. En concurrence avec Wilfried Bony, l’attaquant de Saint-Trond (Ligue 1 belge) n’a pas de regrets à avoir. Sa cause était attendue depuis que Bony a claqué un doublé contre les Comores. A 25 ans, le fils de Roger Boli a tout le temps pour revenir par la grande porte.

 

Abdoul KAPO
abdoul.kapo@sportmania.ci



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *