CAN 2019, Eléphants : Enfants de Dieu, que votre Père vous guide !

La Côte d’Ivoire fait son entrée ce lundi à la Coupe d’Afrique des nations au Caire face à l’Afrique du Sud à 14h30 (TU). Considérée comme l’une favorites du tournoi, l’équipe ivoirienne devra assumer d’entrée son statut.

Après les victoires faciles du Sénégal et de l’Algérie hier, la Côte d’Ivoire est beaucoup attendue ce lundi. Considérée comme l’une favorites de cette 32è édition de la CAN, l’équipe dirigée par Ibrahim Kamara sait qu’elle ne doit pas se louper d’entrée dans le groupe le plus homogène de la phase finale du tournoi. Elle qui croisera le fer dès la deuxième journée avec le Maroc d’Hervé Renard.

Après une bonne préparation sanctionnée par deux victoires sur les Comores (3-1) et la Zambie (4-1), et une défaite devant l’Ouganda (0-1), les Eléphants arrivent avec quelques certitudes en Egypte. Si l’équipe n’est plus la machine de guerre qu’on a connue par le passé avec la génération des académiciens, elle a encore de sacrés atouts à mettre sur le tapis. Ibrahim Kamara a réussi à fédérer un groupe qui ne manque pas de talents individuels. Le sélectionneur ivoirien a bâti une équipe qui se distingue par sa force collective et un état d’esprit irréprochable. Une équipe qui pourra se réposer, si besoin s’en ait sentir, sur des solistes comme Nicolas Pépé, Wilfried Zaha, Jonathan Kodjia, Franck Kessié, Jean-Michaël Seri…

Si les Ivoiriens récusent le statut de favori, ils savent bien au fond d’eux qu’ils font partie des grands du continent. Et qu’ils doivent assumer ce statut. « On est la Côte d’Ivoire quand même ! On n’est pas les favoris, mais il faut se faire respecter », tonne Max Gradel. Double vainqueur de l’épreuve, on est en droit d’attendre forcément beaucoup des Eléphants. Et les joueurs comme leur entraineur, en sommes conscients. «On est tous conscients que c’est une grande compétition. On est prêts à défendre notre drapeau comme il se doit. La Côte d’Ivoire est prête », lâche le capitaine Serge Aurier. On va donc scruter avec appétit les premiers pas de nos Eléphants à cette CAN. Vont-ils marquer les esprits ? Vont-ils frapper fort d’entrée ? C’est tout le mal qu’on peut leur souhaiter !

PAR ABDOUL KAPO
abdoulkapo@sportmania.ci




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *