CAN 2019 : Cornet, Bony, Bagayoko, Angban… Ces Eléphants banqueteurs !

Si tous les 23 joueurs sont importants dans la conquête d’un tournoi majeur, ils ne peuvent cependant pas tous jouer et avoir un rôle de premier plan. En Côte d’Ivoire, ceux qui jouent peu, sont appelés les « banqueteurs ». Voici ces Eléphants promis au banc de touche en Egypte.

Maxwel Cornet (Attaquant)

Il est l’une des victimes de la forte densité de la ligne offensive des Eléphants. Talentueux et bagarreur, Maxwel Cornet doit cependant se resoudre à jouer les « coiffeurs » chez les pachydermes ivoiriens. Le jeune attaquant de Lyon sait qu’il part avec une ou deux longueurs de retard sur ses concurrents directs que sont Nicolas Pépé, Wilfried Zaha et autre Max Gradel. Il appartient à l’ancien du FC Metz de se montrer à son avantage chaque que le sélectionneur fera appel à lui.

Wilfried Bony (Attaquant)

S’il a été le meilleur buteur (3 buts) des Ivoiriens lors des matches de préparation, Wilfried Bony est bien parti pour vivre cette CAN sur le banc. Contre l’Afrique du Sud, le joueur d’Al-Arabi n’est même pas entré en jeu. Mais Bony aura forcément du temps de jeu et l’occasion de montrer ses qualités de carnassier.

Mamadou Bagayoko (Défenseur)

Tant que Serge Aurier sera en état de jouer, Mamadou Bagayoko sait que lui ne foulera jamais les pelouses égyptiennes comme cela a été le cas en 2017 au Gabon. Mais le latéral droit du Red Star se tient prêt pour suppléer à tout moment son capitaine.

Victorien Angban (Milieu)

Le joueur le plus contesté du groupe, Victorien Angban se contentera sûrement de son rôle d’ « ambianceur public » des Eléphants. On ne voit pas comment le joueur du FC Metz aura du temps de jeu dans cette CAN, à moins que la Côte d’Ivoire assure sa qualification pour le second tour dès son deuxième match face au Maroc.

Roger Assalé (Attaquant)

Pour les mauvaises langues, Roger Assalé fait partie avec Angban, des intrus de cette sélection. L’attaquant des Young Boys de Berne est de toute façon habitué à son rôle de « banqueteur » en sélection. A la CAN 2015, il n’avait disputé aucune seconde de jeu. Et ce n’est pas cette année que les choses vont changer au vu de la forte concurrence au poste de l’ancien feu follet du Séwé Sports de San Pedro.

Sont aussi cités  les deux gardiens remplaçants Badra Ali Sangaré et Ira Tapé, le jeune milieu de terrain Ibrahim Sangaré…

MANDELA TOURE
ino@sportmania.ci




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!