Burkina Faso : La CAF frappe durement le RCK  

La Confédération africaine de football a décidé de sanctionner le club burkinabè, Rail Club de Kadiogo (RCK) après les incidents qui se sont produits lors de la manche retour des 16èmes de finale de la Ligue africaine des champions au stade du 4 août à Ouagadougou.

Comme il fallait s’y attendre, les Faucons du RCK ont écopé de plusieurs sanctions de la part du département disciplinaire de la CAF. Lors de sa réunion qui a eu lieu au siège de l’instance continentale au Caire le lundi 3 avril, le jury disciplinaire a examiné les différents rapports des officiels de la rencontre RCK – USM Alger, ainsi que les images du match. Le club burkinabè n’a pas été épargné dans les rapports des officiels de la rencontre.

Ces derniers ont fait état de jets de bouteilles en direction des arbitres et de l’équipe algérienne et l’invasion de la pelouse par des supporters du RCK en fin de rencontre pour s’en prendre physiquement au corps arbitral et aux membres de l’équipe adverse. Il ressort également des différents rapports que l’entraineur du RCK, Kamou Malo, a injurié les arbitres et qu’il a été « le principal instigateur de la situation malheureuse ».

Après analyse des faits, le jury disciplinaire a décidé d’infliger plusieurs sanctions au club champion en titre du Burkina Faso. Le RCK disputera à huis clos son match de barrage de la Coupe de la confédération contre le CS Sfaxien le 09 avril prochain. Quant à l’entraineur des Faucons, Kamou Malo, il sera privé de banc de touche et de vestiaires pour huit matchs interclubs, dont quatre avec sursis. En outre, le club s’est vu infliger une amende de 30.000 dollars, soit un peu plus de 18 millions de F CFA. Le RCK dispose de trois jours pour attaquer la décision devant le jury d’appel de la CAF, à compter de la communication de la décision.

Pema Gaël Bayala, à Ouagadougou




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!