Boxe : L’Ivoirien Michel Soro champion du monde

Il est 21 h 50 ce vendredi soir. Cédric Vitu, 34 ans, semble perdu sur le ring de l’AccorHotels Arena à Paris (XIIe) après le choc franco-français. Le visage très marqué, l’œil gauche fermé, le boxeur de Creil vient de se faire punir par Michel Soro, 31 ans et détenteur de la ceinture WBA Gold des super welters. Arrêté par l’arbitre à la cinquième reprise alors qu’il était sur le point d’aller au tapis pour la deuxième fois dans le round, Cédric Vitu a été surclassé par le Villeurbannais dans un combat à sens unique.

KO debout, il subit ainsi sa quatrième défaite – la deuxième avant la limite – en désormais 51 combats, sous le regard d’Édouard Philippe, le Premier ministre (lui-même boxeur) sifflé par les spectateurs à son arrivée. Marcel Desailly, le champion du monde 1998, a lui été applaudi par la foule.

Cédric Vitu avait promis qu’il ne raterait pas le coche deux fois. Il n’a pas réussi à tenir parole. Malgré des déclarations tonitruantes trois jours plus tôt en conférence de presse, l’ancien champion d’Europe de juin 2015 à janvier 2017 (avec trois défenses victorieuses) est tombé sur beaucoup plus fort, échouant ainsi une nouvelle fois dans sa quête mondiale. Son deuxième échec, vingt mois après avoir été surclassé par l’Argentin Brian Castano le 10 mars 2018 à La Seine Musicale à Boulogne-Billancourt. Ce soir-là, il avait également été battu avant la limite, arrêté à la 12e reprise.

Leparisien




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!