Boxe : La justice déboute le Gl Soumahoro et donne raison aux présidents de club

En conflit avec la Conférence des présidents de club affiliés à la  Fédération depuis plusieurs mois, la Fédération ivoirienne de boxe (FIB) dirigée par le général Gaoussou Soumahoro a perdu une bataille juridique importante.

 

En effet,  la justice ivoirienne a donné raison à la CPC-FIB, en déboutant le Général Gaoussou Soumahoro dans sa demande d’annulation de l’AG tenue  le 28 novembre 2017 et qui visait à le destituer. « Nous déboutons les demandeurs dans leur demande de réquisitions de la force publique afin d’installer le comité ad hoc de la fédération au siège de ladite structure, condamnons Monsieur Gaoussou Soumahoro aux dépens », peut-on lire dans un courrier dont nous avons reçu copie.

 

Du côté de la Fédération, on ne prend pas au séreux cette décision. « Nous n’avons pas reçu de décision de justice. La Fédération fonctionne normalement et nous sommes actuellement en préparation du championnat national », a indiqué un membre de la cellule de communication de la FIB que nous avons joint au téléphone.

 

En tout cas, la justice ivoirienne a consolidé la légitimité de cette AG au cours de laquelle il a été décidé par 30 présidents de club de boxe de destituer le président de la FIB et de mettre en place un comité ad hoc. « Nous allons prendre toutes nos dispositions. Et,  après avoir informé la tutelle, nous allons procéder aux modifications de textes pour aller à des élections plus crédibles », a confié Anthony Rabet, secrétaire général de la CPC-FIB.

 

Abdoul KAPO
abdoul.kapo@sportmania.ci



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *