Boxe : La Conférence des présidents dénonce le silence du ministère des Sports

La crise que vit la boxe ivoirienne a connu un nouvel épisode hier mercredi, avec la sortie de la Conférence des présidents de clubs qui demande l’intervention du ministre des Sports  afin de trouver une voie de sortie de crise.

 

La Conférence des présidents de club affiliés à la  Fédération ivoirienne de boxe (CPC) est de nouveau montée au créneau pour dénoncer le mutisme du Ministère des Sports face à la crise qui secoue le noble art ivoirien depuis deux ans. En effet, au cours d’une conférence de presse tenue, le mercredi 15 mai 2019, à Cocody, les frondeurs se sont dit frustrés de voir la tutelle observer de loin cette crise. Et pourtant, elle s’était fortement impliquée dans celles qui avaient secoué les familles du taekwondo et du football ivoirien. « Nous ne comprenons pas le silence du ministère des Sports. Même si les crises à la boxe sont multiples, c’est le devoir de la tutelle de tenter de ramener les acteurs à la table afin de trouver des solutions. D’autant que c’est elle qui finance le sport », a dénoncé Anthony Rabet, le porte-parole de la CPC.

 

Et d’ajouter : « En attendant, nous avons également demandé un arbitrage au CNO ». Il faut dire que cette sortie des frondeurs était attendue depuis que le général Gaoussou Soumahoro a pris sa décision d’organiser la prochaine AG élective de la FIB. Aussi, ont-ils décidé, d’assiéger la Fédération pour y installer leur comité ad hoc si les choses devraient rester en l’état actuel. Et d’annoncer ensuite une date pour des élections. « Nous avons fait le sacrifice de laisser le général Gaoussou Soumahoro finir son mandat. Mais, à présent, moralement et juridiquement, il n’est plus président de la Fédération. Donc il n’a pas les qualités de se prévaloir des droits pour organiser des élections », a conclu le porte-parole.

 

Pour rappel, la justice ivoirienne avait donné raison à la CPC, en déboutant Gaoussou Soumahoro dans sa demande d’annulation de l’AG tenue  le 28 novembre 2017 et qui visait à le destituer

 

Abdoul KAPO
abdoul.kapo@sportmania.ci



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!