Basket, Agui Mathieu (Pdt FIBB) : « Le Cameroun et la Centrafrique peuvent faire ce qu’ils veulent »

La réaction du président de la Fédération ivoirienne de basket-ball (FIBB) était très attendue, et elle n’a pas tardé à tomber. Joint par nos soins pour avoir son avis sur les accusations du Cameroun et de la Centrafrique qui soutiennent notamment que la Côte d’Ivoire a « volé », avec la complicité du Nigeria, sa qualification pour le Mondial 2019, Agui Mathieu s’est vidé avec colère. « Le Cameroun et la Centrafrique peuvent penser ce qu’ils veulent. Nous n’avons rien à foutre. On s’est qualifié proprement sur le terrain. Et ça, tout le monde l’a vu », a martelé le patron de la balle au panier ivoirien.

 

Interrogé sur la possibilité de voir la Côte d’Ivoire être disqualifiée comme le souhaite le Cameroun, Agui Mathieu n’a pu cacher son agacement. « Ecoutez, je ne veux pas entrer dans une polémique puérile. Je le dis une fois encore : qu’ils fassent ce qu’ils veulent. Ce n’est pas notre problème. Du moment où on (la Côte d’Ivoire) s’est qualifié sans aucune ambigüité, on ne voit pas comment la Fédération internationale peut nous disqualifier. », a tonné le président de la FIBB avant de nous dire au revoir.

 

Lundi, le Cameroun, par la voix de Camille Njoh Ekindi, Secrétaire général de la fédération camerounaise de basket-ball (Fécabasket), avait dénoncé les conditions dans lesquelles la Côte d’Ivoire avait obtenu son ticket pour Chine 2019 : «Tous les observateurs de la balle orange ont assisté à une mascarade ou plus précisément à une parodie de basket. Pour les amoureux de ce sport, c’est une honte. Nous pensons que nous méritions sportivement notre qualification. Il est inimaginable qu’une puissance offensive comme le Nigeria soit incapable de marquer plus de 46 points durant un match sur le continent africain. Il faut savoir que nous avons déjà joint les haut-dirigeants de la Fédération internationale (FIBA) ».

 

Abdoul KAPO
abdoul.kapo@sportmania.ci  



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *