Angleterre : Mourinho doit 374 millions à un hôtel

S’il a (peut-être) sauvé son job avec la victoire renversante de Manchester United contre Newcastle (3-2), samedi, José Mourinho reste sous la menace d’un licenciement. En cas de départ précipité, les dirigeants mancuniens devraient lui verser des indemnités, puisque le technicien est sous contrat jusqu’en 2020. Mais ils pourraient aussi devoir s’acquitter d’une autre note salée, celle de l’hôtel dans lequel il réside depuis son arrivée à la tête des Red Devils en mai 2016. Car le coach portugais (55 ans) aurait en effet toujours une chambre au Lowry, un établissement haut de gamme du centre-ville.
Selon le Daily Mail, cela ferait exactement 825 jours que le Special One y logerait. Ce qui coûterait 500 000 livres (environ 571 000 €) à United, selon les calculs effectués par le quotidien anglais, sur la base des tarifs mentionnés sur le site Internet de l’hôtel. À mesure que les jours, semaines et mois passent, la direction du club se serait résolue à ce que son entraîneur ne trouve pas une maison. Déjà propriétaire d’une demeure à Londres, où sa famille vit toujours, Mourinho aurait-il décidé de ne pas s’éterniser à Manchester ? Selon les statistiques, sa troisième saison est souvent celle de trop.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *