Angban Bekanty Victorien (FC Metz) : « J’ai beaucoup galéré à Chelsea »

Agé de 23 ans, Angban Victorien a été formé au Stade d’Abidjan avant de se voir recruter en 2012 par le célèbre club anglais de Chelsea après une Coupe du monde U17 réussie au Mexique. Malheureusement, l’Ivoirien surnommé « Le Neymar d’Abidjan » n’a jamais réussi à s’imposer avec les Blues. De prêts en prêts en Belgique puis en Espagne, l’enfant de Yopougon a finalement déposé ses valises depuis la saison dernière au FC Metz. Cette fois sera-t-elle la bonne ?

Quels souvenirs gardez-vous du club anglais de Chelsea qui vous a recruté en 2012 sans jamais vous faire jouer ?

Dès les premiers entraînements avec l’équipe pro, c’était magique. C’était l’époque des Didier Drogba, Salomon Kalou, Franck Lampard, Nicolas Anelka, Malouda, John Terry. M’entraîner avec ces monstres-là, jamais je ne l’oublierai.

Avec du recul, pourquoi ça n’a pas marché à Chelsea ?

C’était difficile. Quand j’arrivais là-bas, je n’avais que 16 ans. Je n’arrivais pas à me faire à manger. L’Anglais, c’était dur. Je ne connaissais personne. Souvent Salomon Kalou me ramenait chez lui pour que je mange un peu de plats ivoiriens car c’était compliqué. Après, j’ai essayé de m’adapter mais je vous jure que j’ai galéré.

Surnommé le « Neymar Ivoirien », comment expliquez-vous que vous ne parvenez pas à montrer jusque-là toute l’étendue de votre talent ?

J’ai été surnommé le « Neymar Ivoirien », c’est vrai. (Il sourit) J’avais des problèmes physiques. Mais je suis en train de retrouver mon meilleur niveau. Ça va mieux. Avec le travail, tout ira bien.

Vous totalisez jusque-là 19 matches joués avec le FC Metz. Satisfait de votre rendement ?

Pour la première partie de la saison, je suis satisfait car j’ai bien joué. Mais en raison d’une blessure au genou, je joue peu en ce moment. Mais je travaille dur pour revenir dans le groupe et terminer la saison en boulet de canon.

Le FC Metz lutte pour le maintien. Etes-vous confiant ?

Oui. Nous avons nos chances. Nous sommes 15è au classement pour le moment. Le groupe est bon et chacun donne le meilleur de lui-même.

Victorien Angban en compagnie de notre collaborateur Guy- Florentin Yameogo à son domicile de Metz

Votre parcours est loin d’être linéaire avec Chelsea, Saint-Trond, Grenade, Beveren et Metz… Pourquoi cette instabilité ?

C’est vrai, c’est un problème. Jouer six mois ou une année, changer de championnat, cela ne favorise pas la stabilité. Ça a été le cas avec Grenade ou Beveren. Au FC Metz, je me suis posé depuis bientôt deux ans. Je pense pouvoir vraiment m’affirmer dans ce club avant d’aller voir plus haut. Ici, je retrouve mon niveau.

Vous avez la chance de jouer dans le même club que votre compatriote Habib Maiga. Quels sont vos rapports ?

C’est mon frère. Nous avons joué ensemble avec les jeunes en Côte d’Ivoire. C’est avec lui que je suis très souvent ici. Il y a aucun souci avec Habib.

Le FC Metz a la particularité d’avoir en son sein beaucoup d’Africains. Un avantage ?

Oui. Il y a de l’ambiance ! Dans le vestiaire, il y a plus de noirs que de blancs. Les Africains constituent une famille. Il y a la solidarité sur le terrain. C’est un avantage.

Comment votre coach Vincent Hognon vous juge-t-il ?

Le coach me fait progresser. Il me félicite quand c’est bon. Il me demande de travailler sur la récupération du ballon. En dehors de cela, il trouve qu’offensivement, je suis à l’aise balle au pied.

Quelles sont vos ambitions à court et à moyen terme ?

Avec le FC Metz, on va essayer de se maintenir. Après, on verra s’il y a des propositions.

Avez-vous une préférence ?

Je rêve de jouer en Allemagne. Je regarde la Bundesliga. Il y a de l’intensité et de l’ambiance dans les tribunes. J’aime beaucoup le football allemand.

Un mot sur le nouvel entraineur des Eléphants Patrice Beaumelle ?

C’est un bon coach. Avec les jeunes, Kessié, Maiga et moi, nous avons déjà fait des matches avec Hervé Renard. C’était son adjoint. Il nous connaît donc. Pour moi, c’est un bon coach. Je lui souhaite bonne chance.

Interview réalisée à Metz par Guy-Florentin Yameogo
info@sportmania.ci




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!