Ahmad Ahmad (Pdt de la CAF) : « La Côte d’Ivoire n’a pas de routes, d’aéroports ni d’hôtels »

Face au refus de la Côte d’Ivoire de laisser l’organisation de la CAN 2021 au Cameroun pour récupérer celle de 2023, le président de la Confédération africaine de football (CAF) s’en est violemment pris au pays d’Alassane Ouattara.

 

Après avoir attribué la CAN 2019 à l’Egypte, Ahmad Ahmad peut pousser un ouf de soulagement. Mais le président de la Confédération africaine de football doit faire face au refus de la Côte d’Ivoire de céder celle de 2021 au Cameroun et récupérer l’organisation de l’édition suivante. Poursuivi au Tribunal arbitral du sport (TAS) par la Fédération ivoirienne de football, le patron du football africain a profité d’une interview avec la chaîne française France 24 pour régler ses comptes avec la Côte d’Ivoire. « Sur les sites des compétitions en Côte d’Ivoire, aucune fondation visible. Dans les villes il n’y’a pas d’hôtels, ni de routes et d’aéroports. C’est impossible pour la Côte d’Ivoire de réaliser tous ses chantiers en deux ans », a-t-il martelé.

 

Pour faire bouger les lignes, Ahmad Ahmad va prochainement rencontrer le Président ivoirien Alassane Ouattara. « Nous n’avons pas encore reçu la réponse de la Côte d’Ivoire. Elle n’est pas obligée d’accepter l’organisation de la CAN 2023. Par contre nous, nous sommes obligés de faire ce glissement par rapport au temps qui nous ai impartis au vu de l’année d’attribution de ses CAN (…) Je dois rencontrer le président de la Côte d’Ivoire très prochainement pour discuter avec lui », a révélé le dirigeant malgache.

 

On attend désormais la réponse de la Côte d’Ivoire après cete sortie musclée du président de la CAF.

 

Abdoul KAPO
abdoul.kapo@sportmania.ci
 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *