Foot : Amed Touré (ASEC) poignardé par des bandits ?

L’attaquant international burkinabè de l’ASEC Mimosas aurait été victime d’une grave agression à l’arme blanche à Adjamé, la chaude commune d’Abidjan. Ce que les proches du joueur démentent.

Décidément, l’ASEC Mimosas traverse une terrible période de turbulences. Après avoir assisté à la fuite de deux de ses joueurs importants, le club jaune et noir fait face à un nouveau souci : l’agression au couteau de son buteur fétiche Amed Touré. L’information a été donnée par Bamba de Touba, le président du club de soutien « Asec nouvelle génération ». Très proche du président Roger Ouégnin, le jeune homme a déclaré sur sa page Facebook qu’Amed Touré s’est fait poignarder au couteau au cours d’une bagarre dans la chaude commune d’Adjamé. Une blessure sérieusement grave qui a amené l’ancien joueur du SC Lokeren à subir une opération chirurgicale.

Du côté d’Amed Touré, on nie tout en bloc cette information qu’on qualifie de « rumeur sans fondement ». « C’est du n’importe quoi ! Amed n’a pas été poignardé. Il s’est fait opérer pour retirer un kyste au niveau du bas-ventre. Il va d’ailleurs reprendre l’entraînement dans une semaine », nous a confié un parent de l’attaquant international burkinabè. Nous avons également eu le concerné au téléphone. Mais il s’est refusé à tout commentaire. « Je ne peux pas vous parler tant que mes dirigeants ne me donnent pas l’autorisation », nous a-t-il gentiment fait savoir avant de raccrocher son téléphone.

Pourtant, Amani Yao, l’entraîneur des Mimos, a confié aux joueurs lors de la séance d’entrainement du jour qu’Amed Touré avait reçu “un coup” dans le bas-ventre quand il s’est interposé pour séparer deux de ses amis qui se bagarraient et qu’il avait subi une intervention chirurgicale.

 

Abdoul KAPO
abdoul.kapo@sportmania.ci




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *