Hand-ball, Fatou Karamoko (Capitaine WAC) : « On va rendre la vie difficile au RAC »

Promus en première division, Fatou Karamoko et le WAC vivent un conte de fée en ce début de saison. Avant d’affronter le RAC ce week-end, la belle et talentueuse capitaine du WAC nous fait découvrir son club non sans évoquer ses ambitions et ses rêves.

Vous arrivez tout droit de la D2, comment se déroulent vos débuts en première division ?

Pour l’instant, tout va bien. On découvre effectivement la première division. On n’a pas mis du temps pour s’imprégner des réalités de la D1. C’est un championnat plus élevé que ce qu’on avait connu jusque-là. La D1, c’est le haut niveau. Mais on n’est pas dépaysée. On essaie de donner le meilleur de nous-mêmes.

Quels sont les objectifs que vos dirigeants vous ont assignés ?

Notre priorité, c’est le maintien. Ils nous ont demandé de tout faire pour rester en première division. Après, on aimerait bien finir le championnat parmi les trois premiers. C’est notre objectif caché. Ça ne sera pas facile, mais nous croyons en nos forces.

Pour une jeune équipe qui vient de la D2, viser le trio de tête n’est-il pas un objectif trop élevé ?

Pas du tout ! Dans la vie, il faut être ambitieux. Nous sommes certes une jeune équipe qui effectue ses premiers pas dans l’élite, mais nous croyons en nous. On a confiance en nos capacités. Dans le sport, si tu n’as pas confiance en toi, ça ne vaut pas la peine de disputer des compétitions.

 

“Dans le sport, si tu n’as pas confiance en toi, ça ne vaut pas la peine de disputer des compétitions”

 

Quelles sont les forces de cette équipe du WAC ?

En plus de notre talent, nous sommes un groupe uni et solidaire. On se parle beaucoup, on se donne des conseils et on se soutien quand ça ne va pas. On est une vraie famille qui ne s’avoue jamais vaincue. On s’entend vraiment bien. C’est cette unité qui nous fait avancer.

A un plan plus personnel, quelles sont vos ambitions ?

Le hand-ball est une passion pour moi. Mon rêve, c’est de jouer au haut niveau dans un club professionnel et en équipe nationale. Je suis une personne très ambitieuse. Je veux aller le plus loin possible, réaliser une grande carrière.

Après l’Africa Sports la semaine passée, vous affrontez le RAC ce week-end. Comment appréhendez-vous cette rencontre ?

On s’attend à un match très difficile. Le RAC est l’une des meilleures équipes du championnat. Contrairement à nous, elles ont de l’expérience et sont habituées à disputer de grands matches. Mais, croyez-moi, elles ne nous font pas peur. Depuis le début de la semaine, on travaille très dur pour relever le défi. On fera tout pour leur rendre la vie difficile.

 

Réalisée par Abdoul Kapo




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *