Taekwondo : DJ Bonbon brutalisé par des membres du comité Ad ‘hoc

La crise au taekwondo est en train de prendre une autre tournure. En effet, alors que de bonnes volontés travaillent à ramener définitivement la paix dans la maison, certains dissidents ont visiblement décidé d’attaquer physiquement tous ceux qui s’opposeraient à leur mission au sein du comité ad ‘hoc mis sur pied par le Comité national olympique (CNO). Leur première victime n’est autre que celui que les taekwondoins surnomment affectueusement DJ « Bonbon ».

Yéoulou Saturnin, puisque c’est de lui qu’il s’agit, ne savait pas ce qui l’attendait lorsqu’il se rendait au passage de grade illégal organisé par le comité ad ‘hoc du CNO, le 5 mai dernier au terminus 44 de Yopougon Cité verte. DJ Bonbon, qui s’était rendu dans ces lieux, dans le but de convaincre Kouakou Rodolphe et Nimlin Alphonse à surseoir à ce passage de grade, a été copieusement bastonné. C’était devant Dembélé Abel et Soumahoro Ibrahima, tous deux membres du comité ad ‘hoc du CNO.

Le malheureux Yéoulou Saturnin s’en est sorti avec un traumatisme crânien, une blessure au coude et plusieurs douleurs musculaires l’obligeant à garder le lit pendant 15 jours. L’infortuné a déposé une plainte au 17e arrondissement de Yopougon. Il est temps que les autorités compétentes s’investissent réellement dans cette crise afin d’éviter le pire. Car, sait-on jamais.

 

V.  SOUMAHORO
info@sportmania.ci




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *